Tir : les fédérations pourront refuser la licence aux inscrits sur un fichier national

  • A
  • A
Tir : les fédérations pourront refuser la licence aux inscrits sur un fichier national
Un tireur amateur. Image d'illustration.@ MIGUEL ROJO / AFP
Partagez sur :

Selon un décret publié mercredi, les inscrits sur un fichier national ne pourront plus accéder aux clubs de tirs. 

Les fédérations sportives organisant la pratique du tir pourront refuser ou retirer la licence de tir sportif aux personnes inscrites au fichier national des personnes interdites d'acquisition et de détention d'armes (FINIADA), indique un décret du ministère de l'Intérieur paru mercredi au Journal Officiel.

Un fichier de personnes condamnées. Parmi les personnes recensées dans ce fichier figurent celles condamnées à une peine d'interdiction de détenir et de porter une arme soumise à autorisation et celles condamnées à la confiscation d'une ou de plusieurs armes. Sont concernées les fédérations sportives ayant reçu délégation du ministre chargé des Sports pour la pratique du tir.

Un occasion de s'entraîner pour des djihadistes. Cette décision intervient alors que parmi les djihadistes du 13 novembre, Samy Amimour s'était inscrit dans un club de tir sportif pour s'aguerrir, avec deux de ses amis : Charaffe El Mouadan, dont les Américains ont annoncé la mort en Syrie, et Samir Bouabout, Franco-Algérien de 28 ans, également parti en Syrie et dont on est sans nouvelles.

Charaffe El Mouadan et Samir Bouabout ont été condamnés à la mi-janvier à Paris en leur absence à cinq et trois ans de prison, pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes de terrorisme.