Thierry Ancenay, "un petit enfant" selon un expert

  • A
  • A
Thierry Ancenay, "un petit enfant" selon un expert
Partagez sur :

Un charpentier de 45 ans, accusé d'avoir enlevé et étranglé l'enfant de son ex-compagne dont il voulait se venger, a été décrit lundi par les experts comme un être "immature et effacé", au premier jour de son procès devant les assises de l'Isère.

Il est resté tête baissée dans le box des accusés. Le procès de Thierry Ancenay s’est ouvert lundi matin devant les assises de l’Isère. Cet homme de 45 ans est jugé pour avoir enlevé, séquestré puis étranglé Nicolas, le fils de son ex-compagne âgé de 10 ans en 2006 aux Abrets, en Isère.

"Thierry Ancenay, c'est un petit enfant", une personne "sans grande personnalité", qui "s'est comporté de manière très immature et puérile", a déclaré à la barre l'expert psychiatre, Hervé Claudel. Selon ce dernier, ce meurtre ne relève pas de la jalousie, mais plus de la rivalité, car il voyait en Nicolas un "rival potentiel".

A l’annonce de la disparition du petit garçon, sur le chemin de l’école, Thierry Ancenay avait participé aux recherches pour le retrouver. Les enquêteurs l'avaient cependant rapidement soupçonné car son emploi du temps était imprécis. Lors de sa garde à vue, l’homme avait finalement indiqué aux enquêteurs l'endroit où se trouvait le corps de l'enfant, retrouvé dans un parc proche d'une voie ferrée, une cordelette autour du cou.

Thierry Ancenay, ébéniste de formation, avait expliqué aux enquêteurs avoir agi pour se venger de la mère de l’enfant dont il venait de se séparer après neuf mois de relations. Décrit comme "gentil et serviable" par son entourage, ses mensonges répétés auraient été à l’origine de cette rupture.

L’accusé encourt la réclusion criminelle à perpétuité. Le verdict est attendu vendredi soir à Grenoble.