Tentative de suicide chez H&M

  • A
  • A
Tentative de suicide chez H&M
Partagez sur :

Un salarié de 40 ans s’est taillé les veines lors d’une réunion du groupe au Bourget où le site est en grève depuis une semaine.

Agé d’une quarantaine d’années, un salarié de H&M a tenté de se suicider mardi au cours d’une réunion entre la direction et des syndicats, au Bourget, en Seine-Saint-Denis. L’homme, un cutter dans la main, "est entré vers 11 heures dans la salle et s'est taillé les veines devant tout le monde", a raconté le secrétaire général de l'union locale CGT. "Du sang coulait partout. Les gens dans la salle étaient mal", a-t-il poursuivi.

Calmé par les collaborateurs présents dans la salle, le salarié, légèrement blessé au bras, s’est sauvé avant l’arrivée des secours. La porte-parole d’H&M a regretté "ce geste"et a déclaré : "on essaye de comprendre le pourquoi".

Les employés des entrepôts H&M du Bourget, qui approvisionnent les magasins de vêtements du groupe en France, sont en grève depuis "deux semaines contre un projet de filialisation de leur site, lequel "risque d'entrainer la cessation de leur activité", selon les salariés.

Le député PS de Seine Saint-Denis, Daniel Goldberg, a estimé mardi que cette alerte devait inciter la direction à ouvrir "des négociations sur l'objet du conflit en prenant en compte la souffrance des salariés". Selon le député, "au-delà des conséquences de cette filialisation (remise en cause des primes, changement de convention collective...), les salariés manifestent également leur inquiétude sur la pérennité du site, en raison de la construction prochaine d'un nouveau site logistique couvrant la même zone géographique en Belgique".

Ce projet, annoncé en juin, prévoit la séparation des entités vente et logistique du groupe, jusqu'ici sous la direction d'une même autorité juridique. Mais la direction se veut rassurante : "Il n'y aura aucun licenciement". Le site H&M du Bourget emploie 280 personnes.