Tempête : la rosace de la cathédrale de Soissons largement endommagée

  • A
  • A
Tempête : la rosace de la cathédrale de Soissons largement endommagée
Plus de la moitié de la rosace de la cathédrale de Soissons a été détruite (image d'illustration de la cathédrale)@ capture d'écran Google Street View
Partagez sur :

Plus de la moitié de la rosace de la cathédrale a été endommagée par les vents violents qui ont soufflé sur le département dans la nuit de jeudi à vendredi.

La rosace de la célèbre cathédrale de Soissons, dans l'Aisne, a été largement endommagée dans la nuit de jeudi à vendredi à cause des vents violents qui ont soufflé sur le département, placé en vigilance rouge jeudi, a indiqué l'évêché de Soissons.

Plus de la moitié de la rosace détruite. "Le vent s'est engouffré dans la rosace qui s'est éventrée et une partie de celle-ci est tombée sur l'orgue. Plus de la moitié de la rosace a été détruite et elle a gravement endommagé l'orgue", a affirmé l'évêché, précisant que la cathédrale n'était pas fermée. 



L'événement s'est produit vers 22h30 : "nous n'avons pas entendu le bruit, il y avait tellement de vent, c'était violent", a détaillé Don Vincent Clevery, le prêtre de la paroisse. "La verrière et les pièces qui la soutiennent sont tombées (...) des pierres de plusieurs dizaines de kilos ont été projetées", a-t-il ajouté. Le parvis de la cathédrale a été sécurisé, mais l'intérieur doit l'être aussi car "il y a des pierres en suspension", a poursuivi le prêtre, selon lequel "la vie paroissiale" va être "un peu modifiée", mais elle va "continuer".

Une violente tempête. Le nord de la France a été touché jeudi soir et dans la nuit de jeudi à vendredi par une "forte tempête hivernale extrêmement violente". Météo-France avait placé jeudi cinq départements en vigilance rouge pour vent violent (Aisne, Ardennes, Oise, Seine-Maritime et Somme), et la moitié nord de la France était placée en vigilance orange pour vent ou neige-verglas. Toutes les alertes ont été levées dans la matinée de vendredi.

60.000 foyers encore privés d'électricité. Selon la préfecture, jusqu'à 60.000 foyers ont été privés d'électricité dans l'Aisne qui précise que les agents ERDF ont dû interrompre leurs interventions quelques heures dans la nuit à cause du vent. Selon cette source, une vingtaine de routes ont également été coupées à cause de chutes d'arbres dans le département.