Taxis parisiens : nouvelle signalisation "libre" ou "occupé"

  • A
  • A
Taxis parisiens : nouvelle signalisation "libre" ou "occupé"
Partagez sur :

La nouvelle signalisation "libre" ou "occupé" des taxis parisiens, l'une des 22 nouvelles mesures déjà réalisée du protocole de mai 2008, qui en compte 28, entre la profession et les autorités publiques, a été présentée mardi à Michèle Alliot-Marie au ministère de l'Intérieur.

Permettre aux clients des de mieux voir les taxis. C'est l'objectif affiché de la série de mesures présentées mardi par le ministère de l'Intérieur Michèlle Alliot-Marie. Principale nouveauté, l'entrée en vigueur dès la fin du mois d'une nouvelle borne sur le toit, pour rendre plus visible l'état "libre" ou "occupé" du taxi.

Sous forme de deux présentations différentes mais voisines, au gré des compagnies ou des artisans taxis, le bloc "Taxi" ressort sur fond vert s'il est libre ou rouge dans le cas contraire. Ce bloc comprend également les trois lettres traditionnelles, dont l'une est allumée selon le tarif pratiqué, "A" entre 10H00 et 17H00, "B" avant 10H00 et après 17H00 ou "C", hors Paris.

Autre nouveau dispositif mis en place dans les taxis parisiens, également présenté lundi à la ministre, celui de la facturation. Une imprimante "sort" systématiquement la facture destinée au client, une facture détaillée comprenant, outre le prix global de la course, le montant de la "prise en charge", les suppléments de bagages ou de passagers.

Michèle Alliot-Marie a par ailleurs réitéré lors de cette présentation l'assurance que l'objectif de 20.000 taxis parisiens à la fin de 2012 serait atteint. Selon l'Intérieur, le nombre de taxis parisiens sera passé de 16.400 à la date de signature du protocole à 18.800 d'ici la fin de 2009.