Suicide d'un maire incarcéré, la polémique sur la détention provisoire relancée

  • A
  • A
Suicide d'un maire incarcéré, la polémique sur la détention provisoire relancée
Partagez sur :

En détention provisoire depuis décembre, Jacques Bouille, le maire de Saint-Cyprien s'est donné la mort la nuit dernière dans sa cellule à Perpignan. Il s'agit du 58e suicide en prison depuis le début de l'année. Le président départemental de l'UMP des Pyrénées-Orientales, Daniel Mach, a regretté dimanche "les détentions qui se prolongent", entraînant des drames.

Jacques Bouille est le 58e suicide en prison de l'année, selon l'association Ban Public. "C'est catastrophique, parce que derrière la machine judiciaire qui s'est mise en marche, c'est un drame qui s'est produit", a réagi dimanche le président départemental de l'UMP des Pyrénées-Orientales, Daniel Mach. "Les détentions qui se prolongent entraînent des drames. La justice doit faire son travail, mais il y a un équilibre à trouver", a-t-il estimé.

"On ne met pas les gens en détention pour les pousser à bout. Ce n'est pas du tout le but", a répliqué le procureur de la République de Perpignan, Jean-Pierre Dréno. "La détention (de Jacques Bouille) avait été confirmée par la chambre de l'instruction avec des motifs précis. On craignait notamment, puisqu'on l'a également mis en examen pour entrave à la manifestation de la vérité et subornation de témoins, que s'il était remis en liberté il ne cherche à influencer les participants à cette affaire, les témoins, les victimes", a expliqué le procureur.

Xavier Bertrand a également réagit lundi au suicide du maire UMP : "C'est avant tout un drame humain, un drame pour la famille et je pense à la famille bien évidemment", a déclaré le secrétaire général de l'UMP. "Les faits qui lui étaient reprochés étaient des faits particulièrement graves qui m'avaient amené à proposer à l'UMP de le suspendre de ses fonctions", a-t-il toutefois souligné. "Maintenant, il y a l'instruction qui est en cours pour bien cerner l'origine, les circonstances, les conditions de son suicide et on attendra de savoir ce que va nous dire la justice", a aussi expliqué Xavier Bertrand.

>>Le maire de Saint-Cyprien s'est suicidé dans sa cellule