Statut de Paris : la fusion de 4 arrondissements dans le projet de loi

  • A
  • A
Statut de Paris : la fusion de 4 arrondissements dans le projet de loi
La fusion des arrondissements centraux est très critiqué par la droite parisienne.@ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

La réforme du statut de la capitale prévoit de fusionner les Ier, IIe, IIIe et IVe arrondissements.

Le projet de loi relatif à la réforme du statut de Paris "intégrera aussi la fusion des quatre arrondissements du centre de la capitale", a affirmé vendredi le Premier ministre Manuel Valls, lors d'une conférence de presse avec la maire PS de Paris Anne Hidalgo. Ce texte "sera transmis prochainement au Conseil d'État", a indiqué le Premier ministre. "Nous travaillons ensemble. Je lis d'ailleurs des choses étranges dans la presse. Le texte de loi n'est pas encore adressé au Conseil d'État et nous travaillons dans la confiance", a ajouté Manuel Valls, en référence à un article des Échos annonçant jeudi que cette fusion, contestée par la droite parisienne, n'était pas dans le projet de loi.

Trois volets. La réforme du statut de la capitale, qui doit passer devant les parlementaires à la rentrée, a été votée en Conseil de Paris le 15 février dernier. Il comporte trois volets : les deux premiers, la fusion, purement administrative, de Paris en tant que ville et département ainsi que la reprise à l'Etat de certaines compétences, bénéficient d'un consensus entre droite et gauche. En revanche, le troisième volet portant sur la fusion des I,II,III et IVe arrondissements, les moins peuplés de la capitale, est très critiqué par la droite parisienne et notamment les Républicains qui se sont élevés à de multiples reprises contre une "manipulation électorale grossière".