Sous le quiquennat Hollande, la délinquance en baisse

  • A
  • A
Sous le quiquennat Hollande, la délinquance en baisse
Les forces de l'ordre ont vécu une "année intense" entre lutte contre le terrorisme et Euro de football@ DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :

Depuis le début du quinquennat ,"il y a une tendance globale à la baisse des principaux indicateurs statistiques" de la délinquance, a assuré Bruno Le Roux.

Les homicides sont en hausse depuis 2012, mais le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a voulu retenir jeudi une "tendance globale à la baisse" de la délinquance depuis le début du quinquennat, lors de la présentation du bilan 2016. 

Baisse globale de la délinquance. Depuis le début du quinquennat ,"il y a une tendance globale à la baisse des principaux indicateurs statistiques" de la délinquance, a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse place Beauvau où il s'est montré d'une grande prudence sur ce sujet sensible à l'approche de l'élection présidentielle. Le dernier bilan sécuritaire du quinquennat est cependant marqué par une hausse de 11% - hors attentats - des homicides (802 morts hors attentats contre 724 en 2015 pour un total de 892 morts en 2016 et 872 en 2015).

"Renforcer notre action". Il se traduit également par une hausse "sensible" de 4% des cambriolages par rapport à l'année précédente, a indiqué le ministre appelant à "renforcer notre action". Ils avaient augmenté de 18%, selon lui, entre 2008 et 2012. Le gouvernement avait été attaqué à ses débuts sur ce sujet et avait lancé un plan afin de les enrayer. "Aujourd'hui la tendance est à la stabilisation", a insisté Bruno Le Roux.

Terrorisme et Euro. "Il y a une montée de la violence dans notre société", a-t-il commenté, s'en prenant à la "précédente législature" qui a "réduit" les effectifs des forces de l'ordre en dépit de ce phénomène persistant. Il a rendu hommage aux forces de l'ordre qui ont vécu une "année intense" entre lutte contre le terrorisme et Euro de football. "La délinquance du quotidien est aujourd'hui une priorité absolue", a fait valoir le ministre "au même rang" que celle contre le terrorisme".