SNCF : "ce ne sont pas les confédérations qui décident de la fin de la grève", explique l'Unsa

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le secrétaire général de l'Unsa ferroviaire attend le vote de la commission paritaire pour se prononcer sur la suite de la grève des cheminots. 

INTERVIEW

A l’aube de la 27e journée de grève des cheminots, le secrétaire général de l’Unsa ferroviaire se réserve encore de dire si l’organisation syndicale va quitter prochainement le mouvement de grève. "Ce ne sont pas les confédérations qui décident, même pas les fédérations, ce sont les adhérents qui sont représentés en régions qui démocratiquement décident de finir une grève ou non", a déclaré Roger Dillenseger dans Europe Nuit mercredi.

Des amendements déposés à la commission paritaire. Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a lui affirmé qu’il quittera le mouvement de grève si le vote du Sénat sur la réforme ferroviaire est validé par la commission mixte paritaire (députés-sénateurs) mi-juin. L’Unsa ferroviaire, qui a déposé des amendements, attend également le vote de la commission paritaire pour se prononcer sur la suite du mouvement. Roger Dillenseger a laissé entendre sur Europe 1 que si les amendements déposés par l’Unsa étaient retenus, le syndicat quitterait le mouvement de grève.

Négociations à venir en interne ? "Et si on n’obtient rien, les choses vont ensuite se négocier dans la convention collective, se négocier en interne de la SNCF... Et si les négociations se passent mal, je suis convaincu que les pressions des organisations syndicales se poursuivront", a nuancé Roger Dillenseger. Mais selon lui, ces négociations en interne, si elles devaient se tenir, ne devraient pas avoir lieu avant la rentrée... et ne perturberaient ainsi pas la période des vacances d’été.