Six raffineries sur huit encore bloquées samedi

  • A
  • A
Six raffineries sur huit encore bloquées samedi
@ DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :

Après des journées de blocages difficiles, les pénuries de carburant durent moins longtemps. 

Manuel Valls a déclaré dans les colonnes du Parisien samedi matin qu'il ira "jusqu'au bout" dans son projet de réforme. Après une semaine de blocages, le gouvernement dément des ruptures de carburants. Le premier ministre recevra samedi matin les acteurs du monde pétrolier pour faire le point sur la situation. Six raffineries sur huit sont toujours à l'arrêt ou au ralenti.

Le point chez Total et Esso.Après des premiers jours difficiles, les ruptures de carburant durent désormais moins longtemps dans les stations-services. Chez Total, sur les 2200 stations du pays, 659 sont en rupture partielle ou complète. Jeudi, plus de 815 d'entre elles étaient concernées. Esso évoque de son côté que 10 % des stations sont à sec, et notamment sur les autoroutes.

Des départements plus touchés. Mais malgré des approvisionnements de plus en plus fréquent, il reste difficile de trouver de l'essence en Ile-de-France, en Loire-Atlantique, en Ille-et-Vilaine et dans une grande partie de la région Provence-Alpe-Côte d'Azur.

Six raffineries sur huit bloquées. Samedi matin, six raffineries sur huit sont toujours bloquées ou tournent au ralenti, en revanche tous les dépôts pétroliers ont été débloqués, à l'exception de celui de Gargenville, dans les Yvelines, qui est en grève. La direction nationale de l'aviation civile a par ailleurs décidé de recommander aux compagnies de faire le plein à l'étranger. Une mesure de précaution qui concerne la plupart des aéroports français.