Six célébrations, la famille royale britannique et Hollande pour le centenaire de la bataille de la Somme

  • A
  • A
Six célébrations, la famille royale britannique et Hollande pour le centenaire de la bataille de la Somme
François Hollande et David Cameron. Image d'illustration.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Vendredi, six commémorations autour de la ville d'Albert vont avoir lieu en présence de plusieurs dizaines de milliers de personnes. 

Pas moins de six commémorations sont prévues vendredi dans les environs d'Albert pour célébrer le centenaire de la bataille de la Somme, en présence d'une partie de la famille royale britannique, de François Hollande et de David Cameron, dans un contexte marqué par le Brexit. Cette bataille, la plus meurtrière de la Grande Guerre (1,2 million d'hommes tués ou blessés), s'est déroulée du 1er juillet au 18 novembre 1916.

Début à 7h28. Les cérémonies débuteront dès 7h28 au "Trou de la Mine" à Ovillers-la-Boisselle, en présence du secrétaire d'État aux Anciens combattants Jean-Marc Todeschini : c'est ici que trente tonnes d'explosifs ont éclaté le 1er juillet 1916 pour tenter de dynamiter une dernière fois les défenses allemandes, marquant le début de l'offensive de la Somme. Cette explosion a laissé un énorme cratère de près de 91 mètres de diamètre, encore visible aujourd'hui.

Au mémorial de Thiepval. Après une célébration écossaise au cairn de Contalmaison, le mémorial de Thiepval, le plus grand du Commonwealth, accueillera le point d'orgue des cérémonies à midi. C'est à côté de cette petite commune picarde d'une centaine d'habitants que se dresse l'imposant mémorial de 45 m de haut érigé en 1932 où sont inscrits les noms des 72.000 soldats du Royaume-Uni et d'Afrique du Sud morts dans la Somme. Près de 12.000 personnes y sont attendues. La famille royale britannique, avec le duc et la duchesse de Cambridge, le prince Charles et son épouse Camilla ainsi que le prince Harry, mais aussi le président français et David Cameron doivent y lire des textes d'anciens soldats. 

Soldats irlandais, canadiens et allemands. Non loin de là, à 14h30, une célébration se tiendra à la Tour d'Ulster, construite en 1921, réplique de la tour d'Hélène de Belfast (où les Irlandais suivaient leur entraînement militaire), qui rendra hommage plus spécifiquement aux soldats tués lors de la journée meurtrière du 1er juillet 1916 (20.000 morts ou disparus, 40.000 blessés). Puis les hommages se déplaceront vers le mémorial terre-neuvien de Beaumont-Hamel : organisée par le gouvernement du Canada, cette cérémonie sera dédiée aux soldats terre-neuviens du 1er bataillon du Newfoundland Regiment, qui a perdu 86% de ses effectifs le matin du 1er juillet 1916. Une allocution du prince de Galles est cette fois attendue. La journée s'achèvera avec une célébration au cimetière militaire allemand de Fricourt qui abrite les sépultures de 17.027 soldats allemands.