Sida : un vaccin réduit le risque de contamination

  • A
  • A
Sida : un vaccin réduit le risque de contamination
Partagez sur :

Des chercheurs ont annoncé avoir mis au point un vaccin capable de réduire d’un tiers le risque d’attraper le virus.

C’est une avancée majeure dans la lutte contre le Sida. Selon une étude de chercheurs américains et thaïlandais publiée jeudi, un vaccin expérimental, agrégat de deux vaccins antérieurs dont l'un élaboré par le laboratoire français Sanofi Pasteur, réduit de 31,2 % le risque de contamination par le VIH.

L’étude, présentée comme la plus importante jamais effectuée pour un vaccin contre le sida dans le monde, a été conduite conjointement par l'armée américaine et le gouvernement thaïlandais sur 16.000 volontaires thaïlandais hétérosexuels qui ne présentaient pas de risque particulier d'infection par ce virus.

Les chercheurs à l'origine du vaccin restent perplexes sur les résultats de ces essais cliniques. Ils affirment ne pas savoir pourquoi cette combinaison de vaccins fonctionne alors que l'Aidsvax seul n'agissait pas.

"Il s'agit de la première démonstration concrète, depuis la découverte du virus en 1983, qu'un vaccin contre le VIH peut un jour devenir une réalité", a déclaré Michel DeWilde, senior vice-président Recherche & Développement de Sanofi Pasteur dans un communiqué (voir PDF).

Le test a également permis de déterminer que le vaccin est assez efficace en matière de prévention mais ne peut rien une fois que le virus avait pénétré l'organisme. En effet, les personnes qui ont reçu le vaccin et qui ont néanmoins été contaminées ont eu autant de virus dans le sang et autant d'atteinte à leur système immunitaire que des malades du VIH qui n'avaient pas été vaccinés.

Le Sida a tué 25 millions de personnes à travers le monde depuis sa découverte dans les années 1980, selon les Nations unies.

> Pour aller plus loin : un article du New-York Times