Serge Dassault tente de sauver son mandat à Corbeil-Essonnes

  • A
  • A
Serge Dassault tente de sauver son mandat à Corbeil-Essonnes
Partagez sur :

Serge Dassault a déposé plainte contre dix personnes l'accusant d'achats de voix alors que le Conseil d'État pourrait annuler son élection à la mairie de Corbeil-Essonnes lundi.

Serge Dassault juge "mensongères" les attestations l'accusant d'achats de voix lors de son élection à la mairie de Corbeil-Essonnes. Dans un courrier du 3 juin adressé au Conseil d'Etat, révélé par lepoint.fr, l'avionneur et patron de presse de 84 ans Serge Dassault annonce avoir déposé plainte mardi contre les auteurs de ces dix attestations.

Le sénateur-maire écrit que le rapporteur public du Conseil d'Etat "fonde ses conclusions essentiellement sur dix attestations qui avaient pourtant été rejetées par le tribunal administratif (en première instance ndlr) qui les avait jugées 'non circonstanciées et indirectes'".

Vendredi 22 mai, le rapporteur public du Conseil d'Etat a une nouvelle fois demandé l'annulation des élections municipales de Corbeil-Essonnes, remportées le 16 mars 2008 par Serge Dassault (UMP) avec 170 voix d'avance sur Bruno Piriou (PCF). Le Conseil d'État doit statuer lundi 8 juin.

Bruno Piriou accuse Serge Dassault d'avoir "acheté des voix", de 50 à 400 euros. Une inéligibilité d'un an a par ailleurs été demandée contre les deux hommes politiques pour insincérité de leurs comptes de campagne.