02/01/2018 - 19h47

Selon sa mère, Émilie König a été "torturée" par les forces kurdes

© Capture d'écran L'Obs

La mère de la djihadiste française, arrêtée en Syrie et détenue dans un camp kurde, a pu avoir sa fille au téléphone. Elle a raconté cette conversation à "Ouest-France". 

"J'ai eu Émilie au téléphone en fin de semaine dernière. Détenue dans un camp kurde, elle a été interrogée et torturée." Interrogée par Ouest-France, mardi, la mère d'Émilie König, qui fut longtemps la Française la plus recherchée par les autorités dans les rangs de l'État islamique, confirme l'arrestation de sa fille. Mais la septuagénaire, qui élève les deux plus âgés de ses petits-enfants dans la région de Lorient, s'inquiète aussi de ses conditions de détention.

"Entassés dans des conteneurs". Selon la mère d'Émilie König, la djihadiste est emprisonnée avec ses trois enfants nés en zone irako-syrienne, un garçon de deux ans et deux jumelles d'un an. "Entassés dans des conteneurs, pas nourris, ils ont déjà dû déménager trois fois", déplore-t-elle. La grand-mère vient d'écrire au ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, ancien président de la région Bretagne : "Je lui demande de rapatrier ma fille, qui s'est repentie, et ses enfants." 

"Elle voulait revenir". Car la septuagénaire affirme que sa fille n'adhère plus à l'idéologie de l'État islamique, et ce depuis bien avant son arrestation. Lors d'une conversation téléphonique en juillet 2017, elle lui aurait affirmé vouloir rentrer dans son pays. "Elle voulait revenir, elle demandait pardon à sa famille, à ses amis, à son pays. Elle regrettait tous ses propos et assurait vouloir payer sa dette en France." Pour prouver sa bonne foi, la trentenaire avait adressé à sa mère des photos d'elle sans voile et maquillée.