Sécurité routière : un été très encourageant

  • A
  • A
Sécurité routière : un été très encourageant
@ MAXPPP
Partagez sur :

MOINS DE VICTIMES - Le nombre de tués sur les routes a baissé de 7,1% en août par rapport à l'an dernier. En juillet la baisse avait été de 11,6%

Un chiffre historiquement bas. Jamais un été n'a été aussi peu meurtrier sur les routes de France : la baisse de 7,1% du nombre de personnes tuées en août, pour le deuxième mois consécutif, atténue sans la renverser la tendance à la hausse depuis le début de l'année. Avec 299 personnes ayant trouvé la mort en août après les 304 du mois de juillet (-11,6% par rapport à juillet 2013), la période des grandes vacances a été la moins meurtrière sur les routes depuis la création des statistiques de la Sécurité routière en 1948.

>> LIRE AUSSI - Le nombre de morts sur les routes au plus bas depuis 1954

Tous les indicateurs du mois d'août sont en baisse par rapport à août 2013 : les accidents corporels diminuent de 5,2% (4.115 accidents), le nombre de blessés de 7% (5.333 personnes). Sur juillet et août, ces indicateurs sont également en recul avec -11% pour les accidents corporels et -11,7% pour les blessés.

Une tendance à nuancer. Si ces résultats sont encourageants, la tendance sur les huit premiers mois de l'année reste à la hausse. Avec 2.132 morts enregistrés depuis janvier, la mortalité sur les routes est en hausse de 2,4% par rapport à la même période l'an dernier (2.083). "Le bilan des huit premiers mois de l'année (+ 49 tués) nous oblige à redoubler de vigilance", a d'ailleurs rappelé le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve dans un communiqué. L'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) souligne lui aussi qu'"il est trop tôt pour parler d'un retournement de tendance".

Ces bons résultats estivaux ne sont "pas une surprise", estime Pierre Chasseray, de l'association 40 millions d'automobilistes. Selon lui, "il y a une baisse mécanique depuis de longues années due à l'amélioration de la sécurité des véhicules, du comportement des automobilistes et des infrastructures routières".