Sécurité : le plan du gouvernement pour attirer les touristes

  • A
  • A
Sécurité : le plan du gouvernement pour attirer les touristes
L'objectif de ce plan est de faire revenir les touristes en France, boudée par les visiteurs à cause des vols et des attentats. Image d'illustration.@ MIGUEL MEDINA / AFP
Partagez sur :

Lundi soir, le Premier ministre va animer un comité interministériel qui devrait annoncer un plan de relance de 42,7 millions d'euros, selon "Le Figaro".

Un comité interministériel sur le tourisme, présidé par le Premier ministre, Manuel Valls, devrait arrêter lundi soir un plan de relance de la destination France de 42,7 millions d'euros, avec notamment le renforcement de la sécurité des touristes et des lieux touristiques, croit savoir Le Figaro. Selon des infirmations d'Europe 1, un poste de préfet en charge des touristes va aussi être créé.

Peur des attentats mais aussi des vols. L'un des objectifs des mesures envisagées est de rassurer et faire revenir les touristes étrangers effrayés par les attentats de 2015 et 2016 en France, mais aussi par les vols dont sont notamment victimes les visiteurs asiatiques. Ainsi, le Premier ministre devrait lancer un plan d'action immédiat de 15,5 millions d'euros pour la sécurité des touristes sur le territoire, précise Le Figaro.

Davantage de vidéosurveillance. Cinq millions serviraient à installer des caméras de surveillance, près des hôtels aux portes de Paris mais aussi sur le trajet entre la capitale et l'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle et cinq autres à sécuriser des établissements publics relevant du ministère de la Culture, comme la Cité de la Musique, le Musée du Louvre, la Comédie française ou le Mont-Saint-Michel. Quatre autres millions viendraient abonder le fonds d'urgence pour le spectacle vivant afin de renforcer, notamment, la sécurité des festivals.

Faciliter le dépôt de plainte. 30 fourgons seraient acquis par le ministère de l'Intérieur pour constituer des commissariats et brigades mobiles, et faciliter les dépôts de plaintes dans les sites les plus fréquentés, croit encore savoir le quotidien.

Aider les plus modestes à partir en vacances. L'État accorderait par ailleurs des bonifications de prêts pour la modernisation des restaurants et hôtels indépendants, élargirait les conditions de recours à l'activité partielle et soutiendrait la formation pour un total de 11 millions d'euros. Enfin, 5,7 millions d'euros seraient consacrés à encourager les Français les plus modestes, notamment les retraités non imposables, à partir en vacances dans l'Hexagone.