Sécheresse : premières mesures de restrictions en Lozère

  • A
  • A
Sécheresse : premières mesures de restrictions en Lozère
@ AFP
Partagez sur :

En cause : un déficit de précipitations par rapport aux normales et une forte baisse des débits des cours d'eau. 

Des mesures de restrictions de l'usage de l'eau ont été prises vendredi en Lozère en raison d'un déficit de précipitations et d'une forte baisse des débits des cours d'eau sur l'ensemble du département, a-t-on appris dans un communiqué de la préfecture.

Arrêté préfectoral. "Le seuil de vigilance a été franchi sur l'ensemble du département et les premières mesures de restrictions entrent en vigueur sur la Colagne rivière et le bassin versant du Chassezac", précise ce texte. "Depuis le mois de juin, le département connaît un déficit des précipitations par rapport aux normales et une forte baisse des débits des cours d'eau est observée sur l'ensemble du département de la Lozère", ajoute la préfecture. Un arrêté préfectoral daté du 5 août 2016 place la rivière Colagne et le bassin versant du Chassezac en "alerte" et les autres bassins versants (Allier, Bramont, Colagne, Gardons, Lot, Tarn, Tarnon et Truyère) en "vigilance".

Interdiction du lavage des véhicules. Ces restrictions incluent notamment l'interdiction du remplissage complet des piscines privées et du lavage des véhicules hors installations commerciales ainsi que la réglementation des horaires d'arrosage des jardins. Le détail de ces mesures est disponible sur le site lozere.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement-Risques-naturels-et-technologiques/Eau/Secheresse

Plusieurs départements voisins sont en vigilance sécheresse avec par endroits des mesures de restrictions plus ou moins drastiques, notamment dans l'Hérault, le Gard et le Vaucluse.