Seal sur Hadopi : "Il ne faut pas couper les abonnements Internet"

  • A
  • A
Seal sur Hadopi : "Il ne faut pas couper les abonnements Internet"
Partagez sur :

Interrogé sur son impression sur le projet de loi "Hadopi", le chanteur Seal estime "qu'il ne faut pas couper les abonnements internet" des particuliers, même s'ils se rendent coupables de téléchargement illégal.

Etre l'un des plus gros vendeurs de disques en France ne l'empêche pas d'être un opposant farouche aux coupures d'abonnements internet prévues par le projet de loi "Hadopi" français.

Le chanteur Seal a assuré vendredi sur Europe 1 qu'internet est "l'un des canaux de distribution" les plus puissants de la musique, à condition toutefois d'y mettre un peu "d'ordre".

Ecoutez-le, interrogé par Marc-Olivier Fogiel :

Le chanteur estime encore que "ce qui s'est passé avec l'évolution des droits et le téléchargement" est une "évolution naturelle". L'artiste se réjouit ainsi que "des millions et des millions de personnes du monde entier" écoutent sa musique grâce à internet, même "si on vend peut-être pas autant de disques que ce qu'on aurait vendu il y a dix ou quinze ans."

> Yvan Le Bolloc'h a également exprimé ses réserves sur le projet de loi Hadopi, vendredi. Il estime le projet "has been".