SDF poignardé près de Nuit Debout à Bordeaux : l'auteur présumé placé en service psychiatrique

  • A
  • A
SDF poignardé près de Nuit Debout à Bordeaux : l'auteur présumé placé en service psychiatrique
@ AFP
Partagez sur :

L'agression, semble-t-il sur fond d'alcoolisation des protagonistes, tous deux quadragénaires connus de la justice et sans-abri, est survenue mercredi.

Le SDF qui en avait grièvement blessé un autre à coups de couteau mercredi soir à Bordeaux à proximité d'un campement de Nuit Debout, sans lien établi avec le mouvement, a été hospitalisé dans un service psychiatrique, a indiqué vendredi le parquet de Bordeaux.

Ouverture d'une information judiciaire. Une information judiciaire pour "tentative d'homicide volontaire" est ouverte contre l'auteur présumé, déjà condamné en 2009 pour "violence avec usage ou menace d'une arme", précise dans un communiqué la procureur de la République de Bordeaux, Marie-Madeleine Alliot, qui a requis un mandat de dépôt à son encontre. L'agression, semble-t-il sur fond d'alcoolisation des protagonistes, tous deux quadragénaires connus de la justice et sans-abri, est survenue en début de soirée mercredi.

Coups de couteau au thorax. La victime avait été blessée de plusieurs coups de couteau au thorax et sur la partie haute du corps. L'homme avait été hospitalisé dans un état grave, mais ses jours ne sont plus en danger, précise le parquet. Son agresseur présumé a été interpellé en milieu de journée jeudi sur la base de signalements et placé en garde à vue. "Les auditions de l'auteur présumé ont été rendues très difficiles en raison de son comportement. L'examen psychiatrique effectué le 12 mai au soir a conduit à son orientation en hospitalisation sous contrainte et à la levée de la mesure de garde à vue", indique Marie-Madeleine Alliot.

"Rien à voir avec Nuit Debout". Les premières investigations n'ont pas permis de déterminer le motif de l'agression. "Le lien avec le mouvement Nuit Debout qui se tient sur la même place reste notamment à préciser", ajoute-t-elle. Selon un membre du collectif Nuit Debout, qui n'a pas souhaité être identifié, "c'est un règlement de comptes entre SDF. Ca n'a rien à voir avec Nuit Debout. C'est en marge de notre installation". Cette source a précisé que le mouvement tenait au même moment une réunion, puis un rassemblement, dans un autre lieu du centre de Bordeaux.