SDF : huit sans-abri morts en Ile-de-France depuis le 1er janvier

  • A
  • A
SDF : huit sans-abri morts en Ile-de-France depuis le 1er janvier
Le nombre de SDF morts depuis le 1er janvier en Ile-de-France est en légère baisse par rapport à 2017.@ KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :

Le Samusocial estime que dans la seule ville de Paris, entre 2.500 et 3.000 personnes dorment chaque nuit dans la rue ou "dans des lieux non prévus pour l'habitation".

Huit personnes sans-abri sont mortes, cinq à Paris et trois dans des départements d'Ile-de-France, depuis le 1er janvier 2018, a-t-on appris mardi auprès de la préfecture de région. A la même période en 2017, on dénombrait dix décès de SDF, quatre à Paris et six dans les autres départements de région parisienne.

Une femme décédée à Paris lundi. Lundi, une femme sans domicile fixe d'une soixantaine d'années a été retrouvée morte dans une rue du IXe arrondissement de Paris, à deux jours du tout premier recensement de sans-abri lancé par la Mairie de Paris. "La mort d'une femme ou d'un homme dans la rue ou ailleurs, c'est toujours un drame, et encore plus lorsque cette femme ou cet homme se retrouve dans la solitude et dans la misère", a déclaré mardi le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, lors de la séance de questions au gouvernement.

Pas de décompte officiel disponible. Le Samusocial de Paris, qui gère le numéro d'urgence pour les personnes sans-abris (115), estime qu'à Paris, entre 2.500 et 3.000 personnes dorment chaque nuit dans la rue ou dans des lieux non prévus pour l'habitation (parkings, halls d'immeubles...). Mais il n'existe à ce jour aucun décompte officiel du nombre de personnes sans-abri, les associations se fondant sur des estimations faites grâce à leur travail de maraudes.

16.000 places ouvertes à Paris. À Paris, 16.000 places d'hébergement d'urgence sont ouvertes toute l'année, 1.500 depuis le 1er décembre et jusqu'au 31 mars dans le cadre du plan hivernal, et 200 places supplémentaires ont été ouvertes le 5 février dans le cadre du plan "grand froid".