Savoie : quatre morts dans une avalanche à Tignes, dont trois membres d'une même famille

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Une coulée de neige de 400 mètres de large a emporté lundi un groupe de skieurs hors-piste, dont trois membres d'une même famille et leur moniteur.

L'ESSENTIEL

C'est l'accident le plus meurtrier de la saison. Une avalanche dans un secteur hors-piste a emporté un groupe de skieurs, près de Tignes, en Savoie, lundi. Quatre personnes sont décédées, dont trois membres d'une même famille.

Les informations à retenir :

  • Un groupe de skieurs hors-piste a été emporté par une avalanche, lundi matin.

  • Quatre personnes sont décédées : trois membres d'une même famille et leur moniteur.

  • Les recherches ont été clôturées lundi soir : il n'y a pas d'autres victimes, selon le sous-préfet. 

Une coulée de 400 mètres de large. Le drame s'est produit au-dessus de la station de Tignes, dans le secteur de Tovière, à 2.100 mètres d'altitude, où le risque d'avalanche était évalué à trois sur une échelle de cinq, lundi matin. Ce niveau ne prévoit pas en principe de "départs spontanés d'avalanches de grande ampleur" mais prévient du risque de déclenchements "surtout par forte surcharge" et dans quelques pentes spécifiques. 

001_LN8VD

Les secours ont initialement évoqué un groupe de huit vacanciers et un professionnel qui les encadrait. Mais dans l'après-midi, d'autres sources ont fait état d'un groupe de seulement quatre personnes, un bilan confirmé par les autorités. Les victimes ont été ensevelies par une coulée de neige, de 400 mètres de large, peu après 10h30. Selon un communiqué de la station de Tignes, une "plaque à vent" - une plaque de neige formée par le vent - s'est décrochée suite à leur passage. L'enquête judiciaire ouverte lundi devra toutefois déterminer les circonstances exactes du drame. 

Bilan définitif de quatre morts. L'alerte a été donnée par du personnel de la station, qui a aperçu la coulée, à quelques dizaines de mètres des remontées mécaniques. Les secours sont arrivés sur place une demi-heure plus tard. Quatre corps ont rapidement été découverts, tous porteurs d'un équipement de détection de victime d'avalanche. Il s'agit d'un père de 48 ans et de son fils de 15 ans, d'un adolescent de 19 ans qui se trouve être le demi-frère de ce dernier, et du guide du groupe, âgé de 59 ans et très connu dans la région. 

Les victimes sont des surfeurs français habitués de la station. "Ils n'étaient pas chaussés de leur surf au déclenchement de l'avalanche, c'était des surfeurs à pied, qui rejoignaient leur itinéraire de descente", a précisé le sous-préfet d'Albertville Ncolas Martrenchard, en conférence de presse lundi. 

tignes

Les recherches se sont achevées lundi en fin d'après-midi. Crédit photo : STR / RADIO VAL D'ISERE / AFP

Une 5ème personne avait quitté le groupe avant le drame. Les CRS en montagne de Courchevel, soutenus par le personnel de la station de Tignes, des chiens d'avalanches et des hélicoptères, ont clôturé leurs recherches peu après 17 heures. Ils recherchaient une éventuelle cinquième personne. Cette dernière a été retrouvée saine et sauve : un adolescent avait quitté le groupe de surfeurs peu avant le déclenchement de l'avalanche. Il a été entendu par les CRS. 

"Nous avons la certitude qu'il n'y a pas d'autre victime. Un cinquième skieur qui a quitté le groupe juste avant l'avalanche nous a donné toutes les précisions dont nous avions besoin pour avoir la certitude qu'il n'y avait plus personne d'ensevelie sous la neige", a assuré Nicolas Martrenchard sur Europe 1. 

Treize avalanches depuis le début de la saison. Depuis le début de la saison de ski, il y a eu treize accidents d'avalanche dans les Alpes et les Pyrénées, qui ont fait au total trois morts. La saison dernière, 45 accidents de ce type avaient fait 21 morts. L'avalanche la plus grave des dix dernières années s'est produite en été, en 2012, dans le massif du Mont-Blanc avec neuf morts et neuf blessés légers au Mont Maudit. Le sous-préfet d'Albertville a rappelé sur Europe 1 aux actuels vacanciers des stations de ski de "rester sur les pistes, de consulter la météo le matin et pour ceux qui souhaitent faire du hors-piste, de partir équipés et avec un professionnel de la montagne".