Saône-et-Loire : des gens du voyage bloquent une route par un feu

  • A
  • A
Saône-et-Loire : des gens du voyage bloquent une route par un feu
@ AFP
Partagez sur :

Les manifestants réclament la sortie de prison de l'un des leurs pour les obsèques de son fils. 

Des gens du voyage ont temporairement coupé samedi la circulation sur la RN70, à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, avec un feu de branchages. Ils réclament la sortie de prison de l'un des leurs pour les obsèques de son fils, a indiqué la préfecture.

Le fils s'est suicidé en début de semaine. La manifestation, qui s'est terminée vers 21h30, avait débuté trois heures plus tôt quand une vingtaine de personnes, venant de l'aire d'accueil des gens du voyage mitoyenne, ont allumé un feu sur cette portion de la Route Centre-Europe Atlantique (RCEA), une 2X2 voies reliant Chalon-sur-Saône à Paray-le-Monial. Des déviations ont été immédiatement mises en place. 

"Ils ont exigé la sortie d'un père de famille incarcéré au centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand (Saône-et-Loire) pour assister aux obsèques, en début de semaine, de son fils qui s'est suicidé en prison à Bourg-en-Bresse", a précisé à l'AFP la préfecture, confirmant une information du site local d'informations Creusot-infos. "Mais à l'heure actuelle, le père n'a pas encore fait formellement la demande de permission", a-t-elle ajouté. Elle devrait être faite lundi.

Aucune interpellation. Outre l'incendie de branchages, qui barrait la route, des grilles avaient été posées à terre, a constaté un correspondant de l'AFP. Le sinistre a été éteint par les pompiers vers 21h30 à l'issue de négociations entre les protestataires et les services de la préfecture. Des policiers étaient également sur place. Ils n'ont procédé à aucune interpellation, selon la préfecture. La circulation sur la route, coupée dans les deux sens, devait reprendre en fin de soirée.

Une manifestation similaire l'an dernier en Isère. Le 20 octobre 2015, à Moirans (Isère), plusieurs dizaines d'émeutiers avaient incendié des pneus, palettes et voitures sur une route départementale et bloqué la ligne SNCF Lyon-Grenoble en y jetant des voitures brûlées.  Ils protestaient contre le refus d'un juge d'autoriser la sortie de prison de Mike Vinterstein, 24 ans, appartenant à la communauté des gens du voyage, pour assister aux obsèques de son frère de 17 ans. Le 28 septembre, le tribunal correctionnel de Grenoble avait condamné onze de ces émeutiers à des peines allant jusqu'à 2 ans ferme.