Samedi soir, une "Earth Hour" pour appeler à préserver la planète

  • A
  • A
Samedi soir, une "Earth Hour" pour appeler à préserver la planète
Samedi soir, de 20h30 à 21h30, de nombreux bâtiments emblématiques à travers le monde seront éteint pour l'"Earth Hour".@ LUDOVIC MARIN / AFP
Partagez sur :

À 20h30, heure de Paris, des monuments emblématiques à travers le monde vont être éteint afin d'alerter sur la préservation de l'environnement. 

Quel est le point commun entre le palais de l'Élysée, les pyramides d'Égypte, l'acropole d'Athènes ou encore la basilique Saint Pierre au Vatican ? Tous ces monuments seront plongés dans le noir, samedi soir, de 20h30 à 21h30 heure de Paris. L'Opéra et le Harbour Bridge de Sydney ont été ls premiers plongés dans l'obscurité. Cet événement mondial, appelé "Earth Hour" ("Heure pour la planète"), est organisé par l'association de protection de la nature WWF depuis douze ans. Cette année, quelque 12.000 villes vont participer et éteindre leurs édifices. Une action symbolique pour encourager chacun à changer son mode de vie et le rendre compatible avec la préservation de la planète.

"Protéger la nature, c'est aussi nous protéger nous-mêmes". "Cela permet de dire que le sort de la Terre nous importe", souligne Pascal Canfin, directeur général du WWF France. Mais cela montre aussi la "pression" maintenue sur les dirigeants mondiaux. "On a tous les jours des signaux que le vivant (les abeilles chez nous ou les rhinocéros plus loin) est en train de disparaître. C'est immoral et ça nous nuit. Protéger la nature, c'est aussi nous protéger nous-mêmes."

Cette année, la mobilisation porte plus précisément sur les effets du changement climatique sur la biodiversité et les espèces animales ou végétales. Pour marquer le coup, le secrétaire d'État Sébastien Lecornu et la maire de Paris, Anne Hidalgo, se rendront à la Tour Eiffel à 20h30. Les particuliers, eux, sont invités à éteindre les lumières à leur domicile et à allumer une bougie.

C'est parti à Sydnay