Salon des forces spéciales : "L’équipement français fait partie des meilleurs"

  • A
  • A
Salon des forces spéciales : "L’équipement français fait partie des meilleurs"
@ David Vigerie - Services Techniques E1
Partagez sur :

Benoît de Saint-Sernin, président du Cercle de l'arbalète et organisateur du salon Sofins, ou "salon des forces spéciales", était l'invité du Club de la presse mardi.

INTERVIEW

Des drones à l'impression en 3D, les forces spéciales, aux avant-postes de la lutte antiterroriste, sont à l'affût de nouvelles technologies qui leur permettent de garder une longueur d'avance sur l'adversaire. Et la France peut se vanter d'équipements parmi les meilleurs du monde, selon Benoît de Saint-Sernin, président du Cercle de l'arbalète et organisateur du salon Sofins, ou "salon des Forces spéciales", inauguré mardi en Gironde.

"Un salon très réservé". "C’est un salon très réservé", explique-t-il depuis le camp de Souge, qui abrite le prestigieux "13e RDP" (régiment de dragons parachutistes), un des fers de lance de ces unités d'élite. Réservé, d'abord, aux opérateurs des Forces spéciales, des unités spéciales (GIGN, RAID, BRI, DNRED, service action de la DGSE), mais également aux militaires étrangers invités par leurs homologues français.

Entendu sur Europe 1
On a une créativité, une ingéniosité en France qui est très reconnue.

"Les pays viennent ici pour s'équiper". "Ce sont 45 Forces spéciales de 45 pays qui viennent parce qu’on sait que l’équipement français fait partie des meilleurs équipements", loue Benoît de Saint-Sernin. "On a une créativité, une ingéniosité en France qui est très reconnue et très clairement, les pays viennent ici pour s’équiper."

Si le salon n'est pas ouvert à tout le monde, c'est aussi parce qu'il s'agit de bien filtrer les visiteurs, afin d'éviter que ces armes et ces innovations se retrouvent entre les mains d'un potentiel ennemi.