Salmonelle dans les laits infantiles : Lactalis retire 720 lots supplémentaires de produits

  • A
  • A
Partagez sur :

Après plusieurs rappels, le groupe laitier annonce jeudi le retrait de la totalité des produits pour bébés fabriqués ou conditionnés dans son usine de Craon.

Le groupe laitier annonce jeudi le retrait de 720 lots supplémentaires de laits infantiles et autres produits pour risque de contamination à la salmonelle, qui s'ajoutent aux 625 lots déjà retirés ces deux dernières semaines.

Tous les produits fabriqués sur un site mayennais retirés. "La décision a été prise d'étendre le retrait/rappel à l'ensemble des produits infantiles et nutritionnels fabriqués ou conditionnés dans notre site de Craon (Mayenne) depuis le 15 février 2017", a indiqué Lactalis dans un communiqué. Le retrait concerne les "produits à marques Picot (poudres et céréales infantiles), Milumel (poudres et céréales infantiles) et Taranis (mélange d'acides aminés en poudre destinés au traitement de pathologies)", selon Lactalis. "Nous savons désormais qu'une contamination dispersée s'est installée dans notre usine de Craon suite à des travaux réalisés courant 1er semestre 2017", a indiqué l'entreprise. L'opération concerne la France et l'international.

Plaintes. Plusieurs cas de salmonellose ont déjà été déclarés chez des nourrissons. Dimanche 10 décembre, le ministère de l'Economie avait publié une liste de 620 lots de laits du groupe Lactalis faisant l'objet d'un rappel massif, en France et à l'étranger - soit près de 7.000 tonnes de produits - suite à la contamination par des salmonelles dans l'Hexagone d'une vingtaine de bébés. Le père d'une petite fille de 3 mois qui a consommé un des laits concernés et l'association UFC Que-Choisir ont annoncé lundi des dépôts de plainte contre Lactalis dans le cadre de cette affaire.

Lactalis a parallèlement ouvert une enquête sur le site de Craon qui a établi selon lui qu'une "contamination dispersée" a affecté l'usine à la suite à de travaux réalisés au premier semestre 2017.

Lactalis a mis en place un numéro vert "jusqu'à nouvel ordre" pour répondre aux questions des parents inquiets : 0 800 120 120. Des professionnels de santé et des médecins répondent 24h/24.