Saint-Etienne-du-Rouvray : "Notre douleur est aussi la vôtre"

  • A
  • A
Saint-Etienne-du-Rouvray : "Notre douleur est aussi la vôtre"
@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

C'est ce qu'a déclaré le curé de Saint-Etienne-du-Rouvray dans la mosquée de la ville, vendredi.

"Vous partagez notre douleur. Cette douleur est aussi la vôtre", a déclaré le curé de Saint-Etienne-du-Rouvray, Auguste Moanda, devant les musulmans de la ville, lors de la prière du vendredi à la mosquée, trois jours après l'assassinat en pleine messe du prêtre auxiliaire Jacques Hamel.

"La fraternité doit continuer". "La fraternité doit continuer entre nous, frères musulmans, elle existe déjà", a ajouté le prélat, qui s'adressait à une assistance très nombreuse, dans laquelle figuraient plusieurs dizaines de chrétiens. "Cet événement qui vient d'arriver doit nous aider à renforcer les liens qui existent entre nous. Nous sommes appelés à construire des ponts et non des murs. Nous, les croyants, devons donner l'exemple", a-t-il souligné, en référence au meurtre du père Hamel mardi matin en pleine messe par un commando djihadiste. Le prêtre a également pointé le risque d'amalgame, après la revendication de l'attentat par le groupe État islamique (EI). "Je voudrais rassurer mes frères, ce que l'on voit, ce n'est pas le vrai islam. Nous devons nous serrer les coudes", a-t-il dit. 

À l'entrée de la mosquée Yahia, on pouvait lire sur une affiche "Mosquée en deuil". Un long tapis a été déployé dans la cour de la mosquée pour accueillir d'autres personnes. À l'intérieur, du thé et de d'eau ont été distribués aux fidèles. Au moins 300 personnes étaient présentes du côté des hommes, les femmes étant à l'étage au-dessus.