Saint-Etienne-du-Rouvray : le deuxième assaillant fiché S depuis peu

  • A
  • A
Saint-Etienne-du-Rouvray : le deuxième assaillant fiché S depuis peu
Depuis samedi dernier, les services anti-terroristes français était en alerte.@ AFP
Partagez sur :

L'homme soupçonné d'être le deuxième terroriste était connu des services de renseignement. Une fiche S avait été émise à son encontre il y a un mois.

L'enquête se poursuit après le meurtre de Saint-Etienne-du-Rouvray. Mercredi soir l'agence de propagande de l'Etat islamique a diffusé une vidéo dans laquelle on voit les deux terroristes, Adel K. et un autre homme, prêter allégeance à Daech. Ce deuxième homme était en fait connu des services de renseignement.

Une aiguille dans une botte de foin. Depuis samedi dernier, les services anti-terroristes français était en alerte après avoir reçu la photo d'un suspect mais sans son identité. L'unité de coordination de la lutte anti-terroriste avait alors diffusé une fiche à tous les services de police où l'on pouvait lire que cet homme était déjà présent en France et pouvait agir seul ou avec d'autres individus. "La date, la cible et le modus operandi de ces opérations sont pour l'heure inconnus", précisait le document.

Sa carte d'identité retrouvée. Ce suspect, encore inconnu le week-end dernier, serait en fait le deuxième terroriste de Saint-Etienne-du-Rouvray. Sa carte d'identité a été retrouvée sur place, chez les parents du premier terroriste. L'enquête montre aussi que les deux hommes ont eu plusieurs échanges téléphoniques entre eux. Sur la vidéo d'allégeance à Daech diffusée mercredi soir, on les voit également tous les deux se tenir la main et jurer obéissance au chef du groupe Etat islamique.

Une fiche S. Dès mercredi, les enquêteurs sont allés perquisitionner le domicile du deuxième suspect qui vivait chez sa mère à Aix-les-Bains en Savoie. Là-bas, personne ne l'a vu depuis plusieurs jours. En revanche, les services de renseignement, la DGSI, avait émis une fiche S à son encontre il y a à peine un mois.