Saint-Étienne-du-Rouvray : "depuis un moment, il faisait peur aux gens"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Au lendemain de l'attentat dans une église près de Rouen, l'émotion est encore vive dans la commune où l'un des auteurs était connu des habitants.

TÉMOIGNAGE EUROPE 1

L’enquête sur l’attentat dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray a permis d'identifier au moins l’un des auteurs du drame. Un jeune de 19 ans, connu des services de renseignements pour avoir tenté de rejoindre la Syrie, était placé sous bracelet électronique et assigné à résidence. Mohamed le connaissait. Sur Europe 1, il évoque un jeune homme "toujours seul".

"Depuis un moment, il faisait peur aux gens". "Même les copains de son âge, qu'il avait dans sa classe, ils l'insultaient. Personne ne le côtoyait", raconte-t-il. Mohamed, habitant de la commune de Saint-Étienne-du-Rouvray, se rappelle d'un jeune homme esseulé qui était encore plus isolé depuis quelques mois. "Les gens, lorsqu'ils le voyaient, ils lui parlaient. Mais là depuis un moment, il faisait peur aux gens", décrit Mohamed. "Quand on m'a appris ce qu'il s'était passé, j'ai pensé à lui. Il n'y a que lui qui peut faire ça à Saint-Étienne-du-Rouvray", affirme-t-il.

"Je ne sais pas où il s'est radicalisé". L'homme avait tenté de rejoindre la Syrie par deux fois, en vain. Après avoir passé dix mois en prison, il était depuis assigné à résidence et sous bracelet électronique. "Il n'y a que lui que je connais, qui est en lien avec Daech, qui veut aller en Syrie", indique Mohamed. "Je ne sais pas où il s'est radicalisé, qui lui a bourré le crâne, peut-être avec son ordinateur", estime l'habitant de la commune. Mais pour lui, ce n'est certainement pas par ses proches que l'un des auteurs de l'attentat s'est radicalisé. "Sa famille n'a rien à voir avec ça, ils sont clean. Il a sali sa famille".