Saint-Denis : quatre interpellations près d'un lycée déjà touché par des violences

  • A
  • A
Saint-Denis : quatre interpellations près d'un lycée déjà touché par des violences
L'un des jeunes arrêtés avait un cocktail molotov dans son sac @ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Parmi les quatre personnes interpellées, l'une était en train de réaliser des graffitis contre les violences policières. 

Quatre personnes ont été interpellées jeudi matin, près d'un lycée de Saint-Denis où des heurts avaient éclaté mardi, donnant déjà lieu à une cinquantaine d'arrestations, a-t-on appris de source policière.  L'un des jeunes arrêtés avait "des cocktails Molotov" dans son sac, a détaillé cette source, confirmant une information du Parisien.

Des graffitis contre les violences policières. Les trois autres, des étudiants de l'université Paris 8, qui étaient en train de faire des "graffitis contre les violences policières", ont été interpellés pour "dégradations", a-t-elle ajouté. Un rassemblement de quelque "150 personnes", dont des parents d'élèves, a eu lieu devant le lycée en début de matinée, a précisé cette source. Les parents, qui voulaient avoir des explications sur les événements de mardi, ont été reçus dans l'établissement, a-t-elle détaillé.

Mardi, après des incidents au lycée Suger, dans le quartier réputé difficile du Franc Moisin, des jeunes s'en étaient pris aux policiers et avaient commis des dégradations dans cette ville de Seine-Saint-Denis, en banlieue parisienne. Cinquante-cinq personnes avaient été interpellées pour ces faits. La majorité d'entre elles ont été relâchées mercredi dans la soirée.

Six mineurs mis en examen, deux sous le statut de témoins assistés. Huit mineurs ont été présentés jeudi à un juge. Six ont été mis en examen et deux placés sous le statut de témoins assistés, pour "outrage" et "rébellion" envers les forces de l'ordre lors des heurts du lycée Suger.