Sa fille est atteinte d'une leucémie : ses collègues lui offrent 330 jours de congés

  • A
  • A
Sa fille est atteinte d'une leucémie : ses collègues lui offrent 330 jours de congés
La fille de Nathalie subit une chimio depuis six mois.@ LOIC VENANCE / AFP
Partagez sur :

Secrétaire dans une enseigne nationale de magasins de bricolage, Nathalie Simonet s'est vu offrir 330 jours de congés par ses collègues, pour rester au chevet de sa fille atteinte de leucémie.

Elle va pouvoir passer presque une année entière au chevet de sa fille malade. Une mère de famille s'est vu offrir 330 jours de congés de la part de ses collègues du magasin Monsieur Bricolage à Domérat, dans l'Allier, rapporte La Montagne samedi. 

Une solidarité nationale. Nathalie Simonet, secrétaire depuis 20 ans dans cette enseigne, s'est vu offrir les jours de congés par des collègues qu'elle ne connaît même pas : une trentaine de jours viennent de collègues de son magasin, alors que le reste est le fruit d'une mobilisation nationale. "Au début, on m'avait parlé de 30 jours, j'étais déjà contente, et ensuite ça a monté. C'est une bouffée d'oxygène pour moi. Déjà que tout est bouleversé dans la famille, cela me permet de ne pas avoir à me soucier du côté financier", témoigne-t-elle au journal régional.

Une chimiothérapie de plusieurs mois. La fille de Nathalie Simonet, âgée de 12 ans, est atteinte d'une leucémie et subit une chimiothérapie depuis avril dernier, qui doit encore durer plusieurs mois. Cette maladie nécessite la présence permanente de ses proches et une hygiène de vie stricte. Depuis 2014, la loi Mathys permet le don de congés à un collègue qui assume la charge d'un enfant de moins de 20 ans atteint d'une maladie ou d'un handicap. Depuis, plusieurs élans de solidarité se sont multipliés dans l'Hexagone.