Sa femme a une leucémie, ses collègues ne peuvent pas lui donner leurs RTT

  • A
  • A
Sa femme a une leucémie, ses collègues ne peuvent pas lui donner leurs RTT
Le syndicat Unsa-Police souhaite que le brigadier bénéficie d'une extension de droits.@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Un brigadier de Bondy ne peut pas recevoir de RTT de la part de ses collègues pour soutenir sa femme malade, car la loi ne prévoit pas son cas de figure. 

Un brigadier de Bondy, dont la femme souffre d'une leucémie aiguë, ne peut, en l'état, bénéficier des RTT qu'aimeraient lui offrir ses collègues, rapporte Le Parisien samedi

Le don possible uniquement si un enfant est malade. Pour soutenir sa femme, dont l'état nécessite un traitement lourd et des hospitalisations fréquentes, le brigadier espérait pouvoir recevoir des RTT que des collègues de toute la France ont proposé de lui donner. Mais la loi sur la cession de jours de congés, dont le texte a été promulgué en 2014, n'a prévu qu'un seul cas de figure : celui où "un enfant âgé de moins de 20 ans" est atteint d'une maladie grave. Le don n'est donc pas possible si c'est le ou la conjointe qui est malade. 

Réglementation "trop restrictive". "Nous demandons qu'il bénéficie d'une extension de droits", a affirmé un délégué départemental Unsa-Police 93 au Parisien. "A cause de cette réglementation trop restrictive, notre collègue va devoir se mettre en arrêt maladie et perdra certaines primes", a-t-il regretté.