Revente des cadeaux de Noël : les plateformes Internet se frottent les mains

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

De plus en plus de gens revendent les cadeaux qu'ils ont reçus, et ce dès le lendemain de Noël. Une pratique de plus en plus décomplexée.

L'ENQUÊTE DU 8H

Un Français sur quatre cherche à revendre les cadeaux de Noël qui ne lui plaisent pas. C’est 10% de plus que l'année dernière. Alors, avec un marché qui grossit tous les ans, les plateformes Internet de revente, comme PriceMinister, Ebay ou Le Bon Coin, se frottent les mains. Au lendemain de Noël, leur nombre de visiteurs bat un record.

De plus en plus d'annonces. Le soir du réveillon, rien que sur PriceMinister, 500.000 annonces ont été postées. C’est 15% de plus que l’année dernière, et ce n’est qu’un début. Le site prévoit la revente de plus de trois millions de cadeaux d'ici à la mi-janvier. Même chose sur Ebay où 100.000 annonces ont été postées entre samedi minuit et dimanche midi, ce qui représente 20% de plus qu'à Noël 2015. C'est un véritable record. On n'a jamais autant voulu se débarrasser de ses cadeaux.

Revendre un cadeau pour se payer des vacances. Deux jours après l'avoir reçue, Lou a déjà mis en ligne une annonce pour vendre à 350 euros la montre que sa grand-mère lui a offerte. "Elle est vraiment vraiment moche", affirme la jeune femme. "En fait, ce n'est pas du tout mon style et je sais que je ne la porterai jamais. Alors au lieu de la laisser traîner au fond d'un tiroir, je préfère la revendre et me payer une semaine de vacances avec mes copines ou avec mon chéri. Et si, par hasard, ma grand-mère me demande pourquoi je ne la porte jamais, je lui dirais que je l'ai perdue ou cassée." 

Nombreux sont ceux qui, comme Lou, revendent les cadeaux qu'ils n'aiment pas. Depuis samedi, on voit beaucoup d'annonces pour des jeux de société pour adultes, des jeux vidéo, des chaussettes, des livres. Mais certains en font un vrai business.

Un changement de mentalité. Ces revendeurs proposent smartphones, tablettes, casques audio, vêtements de marque. Ces articles très chers sont de plus en plus nombreux sur le site troc.com. Et pour le numéro 2, Frédérique Husson, c’est le signe d’un changement de mentalité. "Les gens sont de plus en plus décomplexés et acceptent d'acheter des produits de seconde main et aussi de revendre les produits qui leur ont été offerts. C'est un vrai changement de comportement relativement récent et relativement lourd."

Autre solution : la mise en location. Et ceux qui ne sont pas à l’aise avec l'idée de revendre leurs cadeaux ont trouvé leur solution : la mise en location. C’est un carton. Le site e-loue.com a vu son trafic exploser le 25 décembre avec six fois plus de visiteurs par rapport à une journée habituelle. Là aussi, c'est un record.