Revalorisation du salaire des profs : concrètement, ça donne quoi ?

  • A
  • A
Revalorisation du salaire des profs : concrètement, ça donne quoi ?
@ BORIS HORVAT / AFP
Partagez sur :

"L'objectif est d'accroître l'attractivité du métier", souligne la ministre de l'Education nationale. 

Les profs seront mieux payés à partir de 2017. A un an de l'élection présidentielle, le gouvernement de François Hollande a confirmé mardi le lancement d'un vaste plan de revalorisation salariale pour les enseignants, qui "replacera la France au dessus de la moyenne de l'OCDE", selon Najat Vallaud-Belkacem.  

Combien vont-ils gagner en plus ?

  • Le budget alloué à cette revalorisation se chiffre à un milliard d'euros d'ici à 2020. Concrètement sur les fiches de paie, cela va se traduire en moyenne par une augmentation de 50 euros brut mensuels dès l'an prochain, et de 100 euros d'ici à 2020. En pratique, tous les échelons des grilles de rémunération montent d'un cran d'ici à 2020. Les enseignants débutants ne sont pas en reste, puisqu'ils toucheront chaque année 1.400 euros brut de plus qu'actuellement.

A partir de quand et jusqu'à quand ?

  • Il s'agit d'une revalorisation progressive, qui s'étalera sur trois ans. Les premiers effets sur la fiche de paie seront visibles dès le 1er janvier 2017, puis le 1er janvier 2019. Cette revalorisation se reflétera aussi dans les retraites, calculées pour les profs sur la base des six derniers mois d'exercice. Par ailleurs, cette réforme vise à accélérer les carrières des professeurs engagés notamment en éducation prioritaire ou à la direction d'écoles. 

Pourquoi cette revalorisation ?

  • Manque d'attractivité, salaires inférieurs à nos voisins européens... la profession était en manque de reconnaissance. Il faut dire que la dernière revalorisation des carrières des enseignants remonte à un quart de siècle, quand Lionel Jospin avait créé le grade "hors classe". Najat Vallaud-Belkacem, elle, crée le grade "classe exceptionnelle" pour ceux ayant exercé au moins huit ans en éducation prioritaire à des postes de responsabilités (directeur, conseiller pédagogique...). Un professeur dans ce cas de figure pourrait au total gagner jusqu'à 1000 euros mensuels supplémentaires en fin de carrière.

D'autres mesures ?

  • Au début du mois de mai, le gouvernement avait déjà annoncé l'alignement de la prime des professeurs des écoles sur celle du secondaire (1.200 euros par an) et celle, en mars, du dégel du point d'indice des fonctionnaires avec deux revalorisations de 0,6%, en juillet 2016 et février 2017. Mais une autre question, sensible, pourrait prochainement éveiller le courroux des profs : celle de leur évaluation, qui sera également soumise à négociation avec les syndicats dès le 1er juin. Il s'agit d'en finir avec la visite de l'inspecteur, qui note un cours depuis le fond de la classe huit fois dans la carrière d'un enseignant, et de passer à un système d'évaluation continue, au grand dam d'une partie du professorat.