Restos du Coeur : "Malgré la crise, les gens donnent plus"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité de la matinale d'Europe 1 lundi, le sociologue Serge Guérin tord les idées reçus sur le don, alors que les Restos du Coeur lancent leur 31 ème campagne. 

INTERVIEW

Trente ans après leur création, les Restos du Coeur entament leur nouvelle campagne d'hiver lundi. Invité de la matinale d'Europe 1 à cette occasion, le sociologue Serge Guérin est revenu sur les idées reçues concernant le don.

Une croissance générale du don. On pense souvent qu'avec la crise, il y a moins de dons, au contraire selon Serge Guérin : "On dit que les gens sont de plus en plus égoïstes, c'est pas tout à fait vrai. Il y a des formes d’égoïsme, des formes d'inquiétudes, mais en même temps cela a plus donné", explique le sociologue. Il indique que, en effet, entre cette année et l'année dernière, il y a eu "plus 6,6% de dons".

Les jeunes donnent plus que les seniors, en proportion. Autre idée reçue, le fait que les jeunes donnent moins que les plus âgés. Ce n'est pas vrai, là encore, selon Serge Guérin : "en proportion des revenus finalement, ce sont plutôt les moins de 30 ans, puisqu'ils sont à à peu près à 1,8% de leurs revenus, alors que les seniors seraient à 1,5%", souligne le sociologue. Lorsqu'il s'agit du montant du don, les plus âgés sont au-dessus avec une moyenne de 440 euros contre 395 euros pour les jeunes.

Pour Serge Guérin, cette différence s'explique par le fait qu'il y a une crise des revenus des seniors avec en plus une hausse du chômage. Il ajoute "qu'il ne faut pas oublier que ce sont les plus âgés qui donnent le plus directement au sein de la cellule familiale".