Rester assis très longtemps n'est pas si grave si…

  • A
  • A
Rester assis très longtemps n'est pas si grave si…
Partagez sur :

BONNE TENUE - Une étude britannique assure que s'asseoir longtemps n'accroît pas la mortalité. 

Contrairement à une idée largement répandue, rester assis pendant longtemps n'est pas mauvais pour la santé, à condition de faire suffisamment d'exercice par ailleurs. C'est en tout cas le résultat d'une étude britannique publiée lundi dans l'International Journal of Epidemiology. Explications.

Rester assis longtemps ne tue pas. Menée par les universités britanniques d'Exeter et de UCL, cette étude a suivi plus de 5.000 personnes (3.720 hommes et 1.412 femmes) pendant seize ans et conclut que "s'asseoir, à la maison ou au travail, n'est pas associé avec un risque accru de mortalité".

C'est l'absence de mouvements qui est préjudiciable. "Notre étude va à l'encontre des idées actuelles sur les risques de la position assise et montre que le problème réside dans l'absence de mouvements plutôt que dans le temps passé assis", explique dans un communiqué le docteur Melvyn Hillsdon de l'université d'Exeter. "N'importe quelle posture stationnaire dans laquelle les dépenses d'énergie sont faibles peut être préjudiciable pour la santé, que ce soit la position assise ou debout", a-t-il continué.

Le conseil clair : bougez plus ! "Nos conclusions suggèrent que réduire le temps passé assis n'est peut-être pas aussi déterminant sur l'espérance de vie et qu'encourager les gens à être plus actifs devrait rester une priorité de santé publique", a ajouté le docteur Richard Pulsford de l'université d'Exeter.

Cette étude va à l'encontre de la majorité de la littérature scientifique sur la question. Ainsi, selon une étude publiée fin juillet dans le journal de la Société européenne de cardiologie, le European Heart Journal, le simple fait de se tenir plus souvent debout au lieu de rester assis pourrait contribuer à nous maintenir en bonne santé.