Réseaux djihadistes : une commission d'enquête créée au Sénat

  • A
  • A
Réseaux djihadistes : une commission d'enquête créée au Sénat
@ MAXPPP
Partagez sur :

Elle doit notamment "établir un diagnostic précis" des réseaux et filières de recrutement et servir d'outil pour "mieux légiférer".

INFO. Une commission d'enquête sur les réseaux djihadistes a été créée au Sénat, à l'initiative de l'élue centriste Nathalie Goulet, qui s'est félicitée jeudi, après l'assassinat de James Foley, de cet outil pour "mieux légiférer". Cette commission doit "établir un diagnostic précis" des réseaux, des filières de recrutement et des moyens utilisés, et apporter des propositions pour lutter "contre ce phénomène au potentiel réel de mise en péril de la sécurité nationale", écrit la sénatrice de l'Orne dans un communiqué.

>> LIRE AUSSI - Le bourreau de James Foley, un Britannique appelé "John"

Opérationnelle dès le 1er octobre. Validée le 16 juillet par la commission des lois du Sénat, la commission pourra entrer en fonction dès le 1er octobre, après les élections sénatoriales, relève-t-elle. Nathalie Goulet (UDI-UC) s'est déclarée particulièrement préoccupée par le fait que "la Grande-Bretagne reconnaît comme probable l'origine britannique du bourreau" du journaliste américain James Foley assassiné en Syrie.

>> LIRE AUSSI - Les mesures phares pour renforcer la loi anti-djihad

Un complément au plan anti-djihad du gouvernement. La commission d'enquête est "totalement justifiée par la situation internationale et ses nombreuses escalades de violence en Irak, en Syrie et dans la bande de Gaza pouvant amplifier le phénomène de nos ressortissants partant faire le djihad et l'extension de ce dernier sur d'autres territoires", insiste l'élue. Elle constituera "un outil au service des parlementaires pour leur permettre de mieux légiférer" en complément du plan anti-djihad du gouvernement,  a-t-elle ajouté.