RER B : trafic interrompu toute la journée entre Paris et l'aéroport Roissy-CDG

  • A
  • A
RER B : trafic interrompu toute la journée entre Paris et l'aéroport Roissy-CDG
Le RER B ne circule plus entre Paris et l'aéroport Roissy-CDG.@ Geoffroy Van der Hasselt / AFP
Partagez sur :

Le trafic du RER B entre Paris et Roissy-CDG est interrompu mardi, jour de circulation automobile alternée dans la capitale et en proche banlieue et donc de plus forte fréquentation des transports en commun.

Le trafic du RER B était totalement interrompu mardi matin au nord de Paris, dans les deux sens, en raison d'une rupture de caténaire. La reprise de la circulation vers l'aéroport de Roissy-CDG était attendue au mieux en fin de journée selon la SNCF.

Une "rupture franche de caténaire" à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, a provoqué l'interruption du trafic à 8h48, a précisé un porte-parole de la SNCF. "Le train l'a arrachée sur un kilomètre, toutes les voies sont coupées", a-t-il ajouté. Les trains ne circulent plus entre la Gare du Nord à Paris et les deux branches nord de la ligne (vers l'aéroport Roissy-CDG d'une part, et Mitry-Claye, en Seine-et-Marne, d'autre part).



Une journée de galère. Cet incident survient alors que Paris a mis en place la circulation alternée mardi et que les transports en commun de la région sont gratuits, en raison de la persistance d'un pic de pollution aux particules fines et au dioxyde d'azote. Les techniciens dépêchés sur place espèrent pouvoir rétablir la circulation vers Mitry-Claye "avant la fin de matinée", mais le trafic vers Roissy ne reprendra au mieux qu'en "fin de journée", selon la même source. Huit trains restés "hors quais" étaient "en cours d'acheminement vers les gares les plus proches", c'est-à-dire que les passagers étaient descendus des rames pour continuer à pied, a indiqué la même source.

La ligne B du RER, qui traverse l’Île-de-France du nord au sud, transporte près de 900.000 voyageurs par jour. La branche nord du RER avait déjà subi une rupture de caténaire le 22 novembre dernier, qui avait provoqué une interruption de trafic de près de quatre heures.