Rentrée scolaire : le guide des experts Europe 1

  • A
  • A
Rentrée scolaire : le guide des experts Europe 1
Partagez sur :

"Collège et lycée : comment réussir sa rentrée?" Les réponses des Experts Europe 1 avec Okapi et Phosphore.

COLLEGE

N°1 : Une de mes filles entre en 6e et l’autre en 2de. Est-ce que je dois continuer à suivre l’aînée à l’entrée en 2de et laisser la cadette continuer à travailler de façon autonome à l’entrée en 6e ? Celle qui est en 6e est très angoissée, fait des cauchemars…

Vous devez être très présente avec la cadette (vérifier son cartable pendant les 15 premiers jours, contrôler les cahiers et l’organisation du cahier de texte). Pour la déstresser, vous pouvez peut-être faire appel à un homéopathe pour une aide ponctuelle. Pour celle qui entre en 2de, la première semaine, vérifiez quand même si les notes prises dans les cahiers sont compréhensibles et vérifiez également la gestion de son agenda qui se fait sur du plus long terme au lycée.

N°2 : Mon ado de 13 ans et demi refuse ce que je lui demande, ou s’engage à le faire sans tenir ses promesses, en particulier concernant le travail scolaire. Quelle est la bonne attitude à avoir ?

Il existe un juste milieu entre l’attitude ultra répressive qu’on aurait envie d’adopter et le laisser-faire auquel on s’abandonne parfois, de guerre lasse. Par son opposition systématique, l’adolescent cherche parfois à maintenir des rapports très infantiles avec ses parents, l’équivalent du caprice chez le petit enfant. Il teste ainsi les limites de
logos-rentree-bis
patience des adultes et leur capacité à garder le contrôle d’eux-mêmes, donc à être des tuteurs efficaces (au sens jardinier) contre lesquels "pousser". Fixez quelques objectifs raisonnables et évaluables que votre enfant pourrait atteindre : participation à certaines tâches domestiques courantes, heure de travail scolaire, responsabilité du petit frère à chercher à la garderie... Bref quelque chose qui l’aide à se comporter comme un adulte. Encouragez chaque réussite et progrès, et sanctionnez les ratés. N’oubliez pas que limiter le temps passé devant les écrans (internet, jeux vidéos, téléphone) est un vrai service à rendre à votre enfant et une frustration nécessaire, ne serait-ce que pour qu’il ait le temps de dormir suffisamment.

N° 3 : Comment choisir sa deuxième langue ?

Le choix de la deuxième langue intervient en fin de cinquième pour l’entrée en quatrième. Souvent, lorsqu’on a commencé l’anglais en sixième, le collège vous offre le choix entre l’allemand et l’espagnol dans la région parisienne mais parfois aussi le chinois ou le russe. Mais dans le sud-est, il peut vous être proposé l’italien. Si l’on se destine à un métier de communication ou de contact, l’espagnol sera un choix judicieux car avec l’anglais, vous pourrez ainsi communiquer avec les 3/4 du globe. (Un petit rappel : l’espagnol est la première langue parlée aux Etats-Unis, devant l’anglais.) Il faut aussi savoir que l’allemand est un atout pour se faire embaucher dans les sociétés qui traitent avec l’Allemagne, la pénurie de germanistes se faisant déjà sentir.

N° 4 : Ma fille de 14 ans redouble sa 4e, surtout à cause de ses soucis en maths. A-t-on eu raison de la faire redoubler ? Que faire pour l’aider à réussir ce redoublement ?

Quelles que soient les raisons qui ont poussé les enseignants à demander le redoublement pour votre enfant et vous à l’accepter, le redoublement est toujours une épreuve narcissique et la marque d’un échec. Il faut pourtant absolument profiter de cette année pour combler les lacunes dans ses matières faibles. Ce n’est pas parce que votre enfant redouble qu’il aura forcément de bonnes notes, vu qu’il a déjà fait le programme. Aux premières mauvaises notes, n’hésitez pas à rencontrer les enseignants pour en évaluer les raisons : manque de travail ? Incompréhension ? Vous pourrez ensuite mettre au point une stratégie de soutien en concertation avec l’enseignant, qui pourra peut-être passer par des cours particuliers.

>> Questions suivantes