Rentrée 2017 : des parents manifestent (déjà) contre les fermetures

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Au ministère de l'Education nationale, l'heure est déjà à la rentrée 2017. Malgré l'annonce de postes de professeurs supplémentaires, des parents s'inquiètent déjà de fermetures de classes en milieu rural.

L'année scolaire est loin d'être terminée mais le ministère de l'Education nationale planche déjà sur la rentrée 2017. Les fermetures ou ouvertures de classes pour l'année prochaine se décident en ce moment. 4.300 postes d'enseignants de plus ont été annoncés à la rentrée pour les écoles maternelles et primaires. Paradoxe, dans plusieurs départements, les parents d'élèves manifestent contre des fermetures.

4.300 postes de plus. Si on prend le chiffre global, sur toute la France, il y aura effectivement 4.300 professeurs de plus à la rentrée alors même que la courbe démographique fait qu'il y aura 12.000 élèves de moins. Les classes devraient donc être un peu moins chargées en moyenne mais si on regarde dans le détail, il y a des points noirs.

Pas assez d'élèves dans certaines communes. C'est le cas dans des petits villages de la Nièvre où l'on dit aux parents qu'il n'y a plus assez d'élèves dans la commune. On ferme alors la classe et quand il n'y a qu'une classe, cela veut dire qu'on ferme l'école. Cette vision comptable, Marie-Claude Coquoin, la présidente de la fédération de parents d'élèves FCPE ne l'accepte pas : "C'est mathématique. Eux, ils ne parlent qu'avec des chiffres. Laisser une classe ouverte pour dix ou douze élèves, pour eux, ce n'est pas possible. C'est grave. Tout le monde a le droit de vivre à la campagne, de faire ce choix de vie. Tout devrait être fait au contraire pour faire vivre la campagne et non pas la transformer en désert."

Manifestations. Pour tenter sauver les écoles des villages de la Nièvre, les parents manifesteront la semaine prochaine avant la réunion décisive. D'autres manifestations sont prévues dans le Jura, en Eure-et-Loir et en Normandie, pour les écoles d'Arromanches.