Refonte des programmes : les manuels scolaires jamais prêts à temps ?

  • A
  • A
Refonte des programmes : les manuels scolaires jamais prêts à temps ?
Des manuels scolaires (photo d'illustration). @ MARTIN BUREAU / AFP
Partagez sur :

Alors que la réforme doit être mise en œuvre à la rentrée scolaire 2016, les livres de classe contenant les nouveaux contenus risquent de ne jamais être bouclés dans les temps.

C'est l'une des conséquences malencontreuses de la réforme des programmes de l'élémentaire à la fin du collège prévue pour la rentrée 2016. Pour l'heure, cette refonte des programmes, qui prévoit un "toilettage des programmes", notamment d'histoire, en est au stade de la consultation. Les enseignants peuvent donner leur avis jusqu'à la mi-juin. Une mouture définitive sera mise au point en septembre prochain. Un délai qui inquiète professeurs et éditeurs qui préviennent que les manuels scolaires ne seront jamais pour la rentrée 2016.

Les éditeurs sur "le pied de guerre". "Ça va être la pagaille", confie un éditeur à Europe 1. Car avec les nouveaux programmes, il faut qu'ils réécrivent tous les manuels scolaires de toutes les classes, d'un seul coup. Une opération tout bonnement impossible, selon eux, puisqu'il y a non seulement les livres du collège à repenser, mais aussi ceux du primaire, s'alarme Sylvie Marcé, présidente des éditions Belin.

"Vous avez entre cinq, six ou sept matières, donc manuel scolaire, par classe. Au total, si on réalise les manuels des neuf années de scolarité en même temps, on arrive à environ 60 manuels scolaires, si on veut couvrir chaque année, de chaque cycle, dans chaque discipline. Donc c'est un travail colossal", détaille-t-elle au micro d'Europe 1.

"C'est strictement impossible". Selon le délai de fabrication officiel, il faut au minimum un an pour écrire un manuel scolaire. Dans le cas présent, les éditeurs auront beaucoup moins de temps, prévient Hugo Billard, enseignant qui supervise les manuels scolaires chez Magnard. "Les élèves vont avoir leur manuel en septembre 2016. Les professeurs vont les avoir dans leur casier en mai et juin 2016. Ça veut dire qu'il faut que les auteurs aient terminé leur travail d'écriture en novembre ou décembre 2015, pour qu'ensuite il y ait trois mois de maquette, pour que derrière on puisse imprimer dans des conditions correctes. C'est strictement impossible pour moi de sortir un manuel sérieux en aussi peu de temps", estime-t-il, contacté par Europe 1.

Selon les éditeurs, l'une des solutions pour éviter une rentrée avec des livres incomplets, serait d'échelonner les nouveaux programmes sur plusieurs années.

>> Ministre de l'Education nationale, c'est l'échec assuré ? La réponse en vidéo : 


Ministre de l'Education nationale, c'est l...par Europe1fr