"Record" de dons en 2008

  • A
  • A
"Record" de dons en 2008
Partagez sur :

Les associations et ONG, qui ont reçu un montant record de dons en 2008, craignent que les effets de la crise ne les pénalisent en 2009, au moment même où leurs besoins augmentent.

La générosité des Français a été "record" en 2008 avec une hausse de 6,3% du montant des dons par rapport à 2007, a annoncé jeudi France Générosités, syndicat qui représente près de 70 organismes caritatifs. 2008 a aussi été marquée par une forte hausse du nombre de nouveaux donateurs (+18% après une baisse de 17% l'année précédente).

Mais les dons ont commencé à pâtir de la crise en fin d’année. Ils ont reculé de 1% en octobre et novembre derniers. En revanche, les dons ont connu un sursaut "exceptionnel" de 12,5% au mois de décembre.

Après une "angoisse très grande" au moment de la crise bancaire, "les gens ont repris leurs marques" et recommencé à donner en fin d'année, a expliqué André Hochberg, le président de France Générosités, sur Europe 1 :



Cette augmentation des dons en 2008 s'explique par les méthodes marketing de plus en plus agressives des ONG qui n'utilise plus seulement les courriers mais investissent également la rue, au contact direct des donateurs potentiels. Les dons arrivent sous forme de prélèvement mensuel, c'est donc plus régulier et a il y a plus de fonds pour les associations. Cette technique est développée par plusieurs entreprises en France : la Croix Rouge, Médecins du monde, Action contre la faim ou encore l'Unicef.

Vincent Daniel a enquêté pour Europe 1 sur ces nouvelles méthodes marketing des ONG. Ecoutez :



Mais les associations craignent malgré tout qu’en 2009 les Français donnent moins. "La crise a d'abord été une crise bancaire, les gens n'étaient pas encore touchés dans leur quotidien" fin 2008, à la différence de ce qui se passe aujourd'hui avec la hausse du chômage, a relevé Axelle Davezac, directrice générale de l'Association pour la recherche sur le cancer. "C'est certainement au deuxième semestre que les gens vont la sentir le plus concrètement", a poursuivi la responsable.