RATP : à la recherche de la nouvelle voix

  • A
  • A
RATP : à la recherche de la nouvelle voix
@ RATP
Partagez sur :

CASTING - La RATP organise un grand concours parmi ses agents pour renouveler ses voix dans les métros, bus et tramways.

L’info. "Prochain train dans deux minutes", "Des pickpockets sont susceptibles d’agir dans cette station"... Si vous êtes francilien ou que voyagez à Paris, vous entendez forcément ces messages, sans forcément y prêter attention ou au contraire, ils vous agacent lorsqu’ils sont porteurs de mauvaises nouvelles. Et cela fait dix ans que les mêmes voix tournent en boucle dans les transports en commun. La RATP a donc décidé de renouveler ces messages.

Comment ça marche ? Seuls les agents de l’entreprise peuvent postuler. Ils ont été 500 à s’inscrire sur le site de la RATP. Les castings qui ont commencé jeudi vont durer quatre jours. Les auditions se feront sur des textes littéraires qui évoquent les transports en commun. Au choix : des textes de François Truffaut et même un extrait sur le Magicobus du magicien Harry Potter. 50 candidats seront alors sélectionnés pour la grande finale qui se tiendra le 27 novembre prochain. A l’issue de cette finale, vingt voix seront retenues pour enrichir ou remplacer les dix qui tournent actuellement sur le réseau. Les agents ne seront toutefois pas rémunérés pour cette activité. 

Autre précision : les agents de la RATP ont pu postuler dans la langue qu’ils voulaient. Les messages du réseau sont en effet énoncés en plusieurs langues : espagnol, allemand, anglais, chinois, japonais et italien. 

Les qualités recherchées. Contactée par Europe 1, la RATP explique : "nous recherchons de la diversité, des voix pas uniformes. L’élocution et la portée de la voix comptent bien sûr beaucoup". 

Quels changements ? Quelques nouveautés sont à signaler. La RATP ne veut plus attribuer certains messages en fonction du sexe de l’agent. Actuellement, les voix masculines annoncent les stations tandis que les voix féminines lancent les avertissements de sécurité. Autre nouveauté  : des voix humaines remplaceront dans le bus les systèmes de synthèse vocale.