Radio numérique terrestre : le CSA choisit 160 radios

  • A
  • A
Radio numérique terrestre : le CSA choisit 160 radios
Partagez sur :

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a accordé mardi des autorisations d'émettre en numérique à 160 radios dans trois villes : Paris, Marseille et Nice. Le CSA a notamment retenu "Europe 1 Sport".

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a rendu publique mardi la liste des 160 radios numériques terrestres (63 pour Paris, 49 pour Marseille et 48 pour Nice), choisies parmi 377 dossiers de candidatures, qui seront les premières à être diffusées en mode numérique sur le territoire français, à la fin de l'année.

Les radios disposant déjà d'une fréquence FM étaient prioritaires. La haute autorité audiovisuelle a notamment choisi de "nouveaux programmes dédiés à l'information", a souligné Rachid Arhab, le conseiller chargé du dossier. Le CSA a donc retenu pour les trois zones "Europe 1 Sport", "LCI Radio", "RTL L'Equipe" et le projet "R2O-Air 2 Eau", radio destinée aux 6-13 ans. A Paris et à Marseille, le Conseil a également retenu le projet "Antinea Radio", destiné aux communautés berbères. Pour Paris seul, il a retenu le projet "Radio Mandarin d'Europe", à destination des communautés asiatiques.

Du côté des radios musicales, le Conseil signale l'arrivée à Paris de "Crooner Fréquence Numérique". La radio rock Ouï FM, actuellement diffusée à Paris, s'étendra en numérique à Marseille et à Nice. Latina FM, Radio FG, Radio Nova profiteront du numérique pour élargir leur zone de diffusion.

En matière de service public, Radio France Internationale (RFI), qui n'est diffusée en France qu'à Paris, pourra être reçue en numérique à Marseille et Nice. La Radio FIP arrive également à Nice.

Le lancement des premières radios numériques, qui permettront une meilleure couverture, un meilleur son et l'utilisation de données associées (titres des chansons, graphiques, etc.), est prévu pour la fin de l'année. Selon certains industriels, les appareils nécessaires à sa réception seront commercialisés à cette date pour un prix situé dans une fourchette de 80 à 150 euros. Cependant, aucune date n'est fixée pour l'extinction de la radio analogique, qui continuera à coexister avec la radio numérique pendant plusieurs années.