Quelles villes gaspillent le plus d’eau en France ?

  • A
  • A
Quelles villes gaspillent le plus d’eau en France ?
Partagez sur :

Selon une enquête du Journal du dimanche réalisée dans 57 villes de France, Nîmes, Avignon et Rouen gaspillent le plus d’eau.

Carton rouge pour Nîmes. Selon uneenquête publiée dimanche par le JDD, cette ville perd environ 41% de son eau dans les réseaux de distribution. Autre mauvais élève, Avignon : 35,5% de l’eau produite n’arrive pas chez les usagers.

Paris arrive en tête avec seulement 3,5% d’eau gaspillée. D’après le JDD, ce bon résultat est dû à "l'œuvre du préfet Haussmann, qui a développé les galeries souterraines au 19e siècle". Ces galeries donnent accès à pied à 1.800 km de canalisations, "un cas unique en France, qui permet de détecter et de réparer très vite la moindre fuite", précise le journal. La deuxième ville au classement est Rennes avec 5% de pertes, suivie par Reims et Tours (10%), puis Limoges (11,7%).

Selon l'enquête du JDD, le coût de ce gaspillage est élevé à 2 milliards d'euros. Des chiffres qui ne suscitent pas l’enthousiasme de la secrétaire d’Etat à l’Ecologie : "Quand vous apprenez que les pertes représentent en moyenne 25% de l'eau mise en distribution en France, c'est souvent difficile à croire", a déclaré Chantal Jouanno au JDD, regrettant que "remplacer une canalisation coûte plus cher que de colmater une jointure".

La secrétaire d’Etat à l’Ecologie a par ailleurs rappelé que "les collectivités ont l'obligation par la loi de rechercher les fuites", ajoutant que "nous prévoyons de leur demander de ramener leur taux de perte à 15%, voire moins dans les zones urbaines denses".

Les compagnies privées de distribution Veolia Eau et Lyonnaise des Eaux (Suez), qui alimentent les deux tiers des grandes villes, "renvoient la responsabilité aux élus locaux", selon le JDD. Elles estiment que les réseaux français sont "en meilleur état qu'ailleurs (Veolia) ou que leur rendement se situe "dans la moyenne européenne" (Suez).