Quelle solution pour les passagers français de Yemenia ?

  • A
  • A
Quelle solution pour les passagers français de Yemenia ?
Partagez sur :

La compagnie dont l’avion s’est crashé mardi a suspendu tous ses vols en direction des Comores.

Vols suspendus jusqu’à nouvel ordre, sans explication supplémentaire. La compagnie aérienne yéménite Yemenia, dont un A310 s’est crashé mardi au large des Comores avec 153 personnes à bord, a annoncé l’arrêt temporaire de tous ses vols à destination des Comores à partir du 3 juillet et "jusqu'à ce que la situation s'apaise".

Cette décision laisse notamment sans solution de transport les quelque 130.000 Comoriens ou Franco-Comoriens qui vivent en France. Nicolas Sarkozy a annoncé que l’Etat français allait affréter des avions spécialement pour les familles des victimes qui désirent se rendre sur les lieux du drame mais aucun nouveau vol commercial n’a été annoncé.

"Une communauté de 80.000 personnes |à Marseille], chaque année, c’est 8 à 15.000 allers-retours. Sur le plan économique, on ouvre des lignes pour beaucoup moins de flux que ça", a assuré sur Europe 1 Stéphane Salord, le consul des Comores à Marseille, au micro de Nathalie Chevance :



Remettre à plat l’organisation des liaisons aériennes entre la France et les Comores, c’est ce qu’exige Stéphane Salord. "Il est de la responsabilité du gouvernement français comme du gouvernement comorien de redonner au ciel franco-comorien une ossature qui ne soit pas celle du hasard", a-t-il estimé pointant du doigt Yemenia. Celle-ci n’est pas inscrite sur la liste noire des compagnies aériennes mais elle fait l’objet de nombreuses critiques des autorités françaises et européennes et de la communauté comorienne.