Quelle mozzarella choisir en supermarché ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Les mozzarellas sont un des produits stars de l'été. Mais que valent-elles vraiment ?

L'été c'est déjà mardi ! Pendant cette saison, notre alimentation change. Moins riche, moins lourde, on privilégie dans nos assiettes des aliments froids, qu'on déguste en salade, comme la mozzarella qu'on retrouve à toutes les sauces. Produit phare de l'été, elle est vendue dans tous les supermarchés mais son prix et sa composition varient. Alors comment reconnaître une bonne mozzarella, d'une pâle copie ? Laquelle faut-il choisir dans les rayons ? 

Il existe, selon le docteur Jean-Michel Cohen, trois grands types de mozzarella. La mozzarella au lait de bufflonne, dont le nom "di buffala campana", est d'origine contrôlée. Elle est en général fabriquée près de Naples, en Italie. La mozzarella di buffala "tout court" est le deuxième grand type de ce fromage transalpin : elle doit également être faite à partir du lait de bufflonne, mais elle peut être fabriquée n'importe où. Enfin les autres mozzarellas sont faites au lait de vache, n'importe où dans le monde. Leur saveur est moins prononcée.

Sur Europe 1, le docteur Jean-Michel Cohen a comparé une dizaine de mozzarellas vendues en grande distribution. Objectif : différencier les vrais fromages, de ses imitations sans goût. 

  • Parmi les mozzarellas appréciées :

- La mozzarella Monoprix Gourmet di buffala campana : "c'est la meilleure, c'est la mozzarella authentique d'appellation d'origine contrôlée. Elle a le goût original de la mozzarella", complimente le nutritionniste.
- La mozzarella Franprix di buffala Campana": "elle est faite avec du lait de bufflonne, elle donc bonne aussi".
- La mozzarella Galbani di latte di buffala : "elle a plutôt bon goût. Elle n'a pas qualité des mozzarellas à origine contrôlée, mais elle fait partie des bonnes mozzarellas en supermarché". 
- La mozzarella Sabelli : "elle n'est pas mauvaise, mais on descend en gamme. Elle est faite à partir du lait de vache, elle a moins de goût", nuance Jean-Michel Cohen.

  • Parmi les mozzarellas épinglées :

- La mozzarella Monoprix : "elle n'a pas de goût. C'est du lait pasteurisé, avec du sel, de l'enzyme coagulante et un correcteur d'acidité. On a essayé de fabriquer le goût de la mozzarella mais plutôt de façon industrielle mais ça ne marche pas", dénonce le médecin.
- Les billes de mozarella Galbani : "Le produit est pourri. Je ne comprends même pas pourquoi ils font un produit avec du lait demi-écrémé alors qu'il n'est pas moins calorique que les autres", tempête Jean-Michel Cohen.
- La mozzarella Caza Azura mozarella" : "elle n'a aucun goût", assène-t-il.