Que faire pour prévenir la mort subite du nourrisson ?

  • A
  • A

Partagez sur :

Pour réduire les risques de mort subite du nourrisson, le docteur Gérald Kierzek a livré vendredi quelques conseils facile à appliquer.

Le premier réflexe à adopter pour éviter la mort subite du nourrisson est de faire dormir bébé sur le dos, pour éviter qu'il ne s'asphyxie. "La cause de la mort subite peut être respiratoire. Quand les bébés dorment sur le ventre, leurs voies respiratoires peuvent se boucher parce que le bébé a la tête qui est soit sur le matelas, soit sur l'oreiller", explique sur Europe 1 le docteur Gérald Kierzek. Depuis les années 1990, les autorités sanitaires incitent les parents à adopter cette pratique qui a permis de diminuer de 75% le nombre de morts subites du nourrisson, selon le médecin. 

Pas d'automédication. Il n'existe malheureusement pas de signes avant-coureurs qui permettent d'anticiper la mort subite. Toutefois, "il est admis que quand l'enfant a des malaises, quand il a un comportement un peu inhabituel ou de la fièvre importante, il faut faire un examen médical", prévient Gérald Kierzek. Il rappelle par ailleurs qu'il ne faut surtout pas "donner en automédication des médicaments à un bébé qui pourraient donner des effets secondaires". 

Bannir le tabac. L'environnement de l'enfant doit aussi être adapté. "Veillez à ce que la température de la chambre soit comprise entre 18 et 20 degrés. Il ne faut pas trop surchauffer. Il faut aussi bannir les oreillers et les couettes, l'enfant pourrait les tirer sur son visage". Dernier conseil du médecin : bannir le tabac dans l'environnement du bébé. "Le tabagisme passif est un facteur connu de la mort inattendue du nourrisson."