Prospectus : 69.400 tonnes dans nos boîtes chaque mois

  • A
  • A
Prospectus : 69.400 tonnes dans nos boîtes chaque mois
En cumulé, les prospectus représente plusieurs dizaines de milliers de tonnes par mois en France.@ Maxppp
Partagez sur :

PUB - Selon l’association de consommateurs UFC-Que-Choisir, ce poids a augmenté de 35% depuis dix ans.

L’INFO. L’invasion est rampante, sournoise, quotidienne. Tous les jours, les Français reçoivent dans leurs boîtes aux lettres des prospectus, parfois plusieurs kilos par mois. L’association de consommateurs UFC-Que-Choisir se mobilise contre un phénomène qui a représenté 69.200 tonnes de papier en avril selon son estimation. Elle interpelle le gouvernement et lui demande de lutter plus efficacement contre ce qu’elle considère comme une “gabegie économique et environnementale”.

Pas qu’en ville. A l’heure de la relève du courrier, Maurice Bessac, habitant d’un petit village de Haute-Loire, ne trouve aucune lettre. En revanche, comme chaque jour, il ne manque pas le petit tas de prospectus publicitaires. On y trouve “de la grande distribution, des vêtements de sport, des accessoires pour l’extérieur, de la literie, du bricolage. On arrive à 240 grammes, rien que pour aujourd’hui”, témoigne celui qui a tout pesé pendant un mois pour soutenir l’initiative de UFC-Que-Choisir. “J’en avais pour plus d’un 1,7 kilos de prospectus. J’en ai un qui faisait 200 grammes à lui tout seul. Ce résultat ne m’a pas étonné. Je trouve qu’il y en a beaucoup, je me le répète souvent”, ajoute l’Altiligérien au micro d’Europe 1.

2,7 kg par mois. En tout, ils étaient 748 bénévoles de l’association partout en France à effectuer ce travail de fourmi. Résultat : le poids total de publicités reçues chaque mois a augmenté de 35% en dix ans et représente 2,7 kilogrammes par mois et par ménage. Seul rempart à la déferlante : les fameux autocollants “Stop pub”, lancés à l’occasion du Plan national sur la prévention des déchets au milieu des années 2000. Le simple fait d’afficher cet élément sur sa boîte au lettre réduit de 83% la quantité de prospectus reçus.

p2

Total vertigineux. En cumulé, la publicité reçue par les Français représente une somme astronomique évaluée par l’association à 1,8 milliards de prospectus par mois pour un poids de 69.200 tonnes.

Rien que pour la Haute-Loire chère à Maurice, le poids s’élève à 196 tonnes. Un constat qui révolte Yves Jouve, le président de l’UFC-Que-Choisir dans le département. “Ca fait en tout près de cinq millions de documents publicitaires distribués en Haute-Loire. C’est impressionnant. Ca fait un sacré gâchis environnemental parce que certains papiers ne peuvent pas être recyclés. C’est une forme de pollution qui a un coup : 2,9 milliards d’euros en 2013”, précise le militant au micro d’Europe 1.

Coût pour le consommateurs. Cette somme très importantes constitue d’ailleurs pour l’association un coût qui est finalement assumé par le consommateur .“Ces 2,9 milliards d’euros chaque année en prospectus, soit pas loin de 200 euros pour une famille de quatre personnes, se répercutent évidemment dans les prix de vente”, commente-t-elle dans un communiqué.

Et cela est sans compter le fait que le papier qui doit être recyclé l’est au frais des personnes qui reçoivent le papier et doivent ensuite le jeter. “Si les émetteurs sont, depuis 2007, en principe responsables du traitement de leur publicité, dans les faits, l’essentiel du coût reste à la charge des contribuables, qui s’acquittent de 231 millions d’euros par an pour le traitement des déchets en papier”, rappelle l’association.


sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

INTERVIEW E1 - "Il faut réduire la publicité des cigarettes électroniques" dit Touraine

INFO E1 - La radio RMC privée de publicité ? Bouygues dément

RESEAUX - Facebook : la publicité vidéo arrive en juin

SCIENCE - La publicité sur Internet influe sur notre cerveau