Projet de fichage à la RATP : la CGT dénonce une "pratique hors-la-loi"

  • A
  • A
Partagez sur :

Une cadre de la RATP a demandé à ses équipes d'établir une "typologie" des conducteurs du RER A. Une pratique "inadmissible et illégale", dénonce la CGT. 

La RATP a-t-elle tenté de ficher ses conducteurs ? La CGT dénonce en tout cas un projet de fichage sur les conducteurs de la ligne du RER A, contenant des informations personnelles et très subjectives. Le syndicat a été alerté par un mail d'une cadre, envoyé il y a trois semaines à tous les supérieurs de conducteurs du RER A, pour leur demander d'établir une "typologie des conducteurs". La manageuse demande en particulier si tel ou tel conducteur peut être qualifié d'"agent difficile", s'il rend service facilement, s'il est délégué syndical, ou encore si c'est un "meneur".

"Une pratique hors-la-loi". Michel Leben, délégué syndical de la CGT métro/RER, estime,  au micro d'Europe 1, cette pratique dangereuse et illégale : "C'est parfaitement inacceptable et inadmissible. Procéder à une typologie de conducteurs de type "meneur" ou "agent difficile", ce sont des propos très forts et hors-la-loi. C'est pour faire ensuite un fichage des conducteurs. C'est tellement subjectif que c'est inacceptable."

Un "rappel ferme" de la RATP à sa cadre. La RATP se défend en précisant qu'il s'agit d'"une erreur individuelle" et qu'aucune consigne de fichage n'a été donnée par la direction. La cadre, qui a lancé cette tentative de fichage, a reçu un "rappel ferme" de la part de l'entreprise, et la RATP promet que toutes les mesures seront prises pour que cette erreur ne se reproduise plus. Le syndicat a interpellé l'inspection du travail.