Procès du Carlton de Lille : la défense de DSK en cinq phrases-clé

  • A
  • A
Procès du Carlton de Lille : la défense de DSK en cinq phrases-clé
@ AFP/BENOIT PEYRUCQ
Partagez sur :

LES PETITES PHRASES - Europe1.fr a sélectionné les cinq phrases qui ont marqué cette journée d'audition de DSK.

Quatre prévenus qui alternent à la barre, des souvenirs confus d'après-midi "ludiques", libertines ou "animales", selon les protagonistes. Que faut-il retenir du premier témoignage de DSK à la barre du tribunal correctionnel de Lille ? Europe1.fr a sélectionné les cinq phrases qui ont marqué la journée.

• APRES-MIDI FESTIF

"J’étais peu souvent à Paris, et lorsque que je prévenais que j’étais sur Paris, Fabrice me proposait un déjeuner ou un après-midi plus festif et ludique sexuellement."

L'ancien patron du FMI, à l'agenda surchargé, a rappelé qu'il venait tous les deux ou trois mois à Paris, notamment pour voir ses enfants. Néanmoins, DSK le martèle : "on a l’impression d’une activité frénétique, mais ce ne sont que quatre rencontres par an, pendant trois ans".

• DSK, LE ROI DE LA FÊTE

"Ce n’est pas ma conception des relations sexuelles, comme j’aime. Je n’ai rien contre les prostituées, mais ce n’est pas ce que j’aime. J’aime que ce soit la fête." 

Il l'assure, DSK n'aurait pas participé à ces rendez-vous s'il avait su que des prostituées étaient impliquées. Autre raison avancée : beaucoup trop dangereux pour les ambitions politiques qu'il caressait à l'époque.

>> LIRE AUSSI - Ce que risque DSK dans l'affaire du Carlton

• SOUPAPE DE RÉCRÉATION

"C’était une séance de récréation, j’avais une vie trépidante, avec quelques soupapes de récréation comme celle-là. Je ne croyais pas que ces gens se réunissaient pour autre chose que pour faire la fête, y compris au sens sexuel."

Voilà une des définitions que DSK aurait pu donner du libertinage mardi à la barre. Il en a toutefois choisi une autre : "Il y a autant de définition d’une soirée libertine que de gens dans cette salle. Une soirée libertine, pour moi, est une soirée à laquelle des hommes, des femmes, des couples, se réunissent pour avoir du sexe, pour le plaisir du sexe et pas pour des raisons affectives."

• GROSSE TÊTE

"Il n’y a pas de quoi être particulièrement fier, mais il m’est arrivé des dizaines de fois d'être dans une situation dans laquelle une femme s’offrait à moi."

• MÉMOIRE FLUCTUANTE

"Les scènes que nous avons vécues ensemble, nous ne les avons pas vécues de la même manière."

Pour DSK, les récits faits par les prostituées des soirées auxquelles il était convié ne sont pas toujours conformes à ses propres souvenirs.

#BONUS

"On me prête beaucoup de conquêtes, sans doute beaucoup moins que la réalité".

Après une longue journée d'audience, la langue de DSK a-t-elle fourché ?

>> LIRE AUSSI - Qui sont les protagonistes du procès du Carlton de Lille ?